En vidéo, la Bundesliga nous a donné quelques exemples de l’influence des nouvelles technologies sur les perf’ de Dortmund ou encore Leverkusen. Le futur.

 

Les nostalgiques des coachs à calepin façon Van Gaal vont devoir s’y faire. Encore vus comme des gadgets dans les années 2000, la data et les oreillettes font désormais partie du quotidien d’un paquet de coachs, comme nous le rappelle la Bundesliga. Les caméras du championnat allemand nous montrent par exemple comment Peter Bosz s’est appuyé sur ses analystes, installés en tribunes avec leur laptop, pour son coaching lors de la victoire (3-1) contre le Bayern, après avoir été mené au score et perdu leur crack Kai Havertz sur blessure.

 

Joachim Löw a toujours 20 ans et chille torse nu à Miami

 

À quelques centaines de kilomètres, Hoffenheim fait également partie des pionniers en la matière grâce au coach Nagelsmann et son fameux écran géant installé sur le terrain d’entraînement, tandis que Dortmund peut aussi compter sur des équipements à la pointe pour réaliser sa grosse saison. Dans un bâtiment spécial, des joueurs du BVB comme Reus utilisent les machines à passes Footbonaut pour travailler la vitesse d’execution balle au pied avec huit programmes spéciaux. Entre le calepin ou l’iPad, 2019 a fait son choix.