Dans son étude annuelle, le cabinet Deloitte dévoile le classement des clubs les plus riches du monde, dominé pour la première fois par le Barça. 

 

Tout n’est donc pas si catastrophique pour les Blaugrana. En plein feuilleton du licenciement de Valverde, remplacé par Quique Setien, le club catalan vient d’être sacré club le plus riche au monde grâce à des revenus records durant l’exercice 2018/19. Pour la première fois, le Barça a dépassé les 800 millions d’euros de rentrées d’argent, en atteignant 840,80 M€ contre 690 M€ la saison précédente. Tout ça grâce à des sources de revenus classiques mais aussi à une politique d’internationalisation du merchandising, qui a permis de moins dépendre des droits TV selon l’étude.

 

ddd

Résultats 2018/19 du Barça

 

Casquette et maillot noir : l'hommage à Lev Yachine du gardien du Dynamo Moscou

Ce qui fera moins plaisir au Real Madrid, détrôné par son rival. Avec 757 M€ (+ 7 M€) de revenus sur l’exercice 2018/19, marqué par un échec en Liga et en C1, le club de Florentino Perez se contente donc de la 2e place devant Man United, toujours troisième (711,50M€). Les Red Devils peuvent toutefois craindre une nouvelle absence en Ligue des champions, qui permettrait à Man City (6e) et Liverpool (7e) de les doubler d’après le cabinet londonien.

 

 

 

Le PSG grimpe, l’OL revient

Nasser peut se frotter les mains : le PSG a bien rempli les caisses la saison dernière, passant de 542 M€ de revenus à 636 pour piquer la cinquième place à Man City, juste derrière le Bayern (660 M€). C’est son meilleur résultat depuis la saison 2014/15 d’après Deloitte, qui salue la signature de contrats avec de nouveaux partenaires commerciaux, en plus d’une augmentation du merchandising grâce à la collaboration avec Jordan. L’an prochain, le club parisien devrait encore progresser dans la Money League, où il peut espérer battre City et le Bayern. Surtout en cas de bonnes perf’ en C1 cette saison.

 

ddd

Résultats 2018/19 du PSG

 

Finaliste de la LDC, Tottenham signe son meilleur résultat (8e) et devient le club londonien le plus riche, tandis que l’OL fait son retour dans le classement après six ans d’absence. Dans ce top 20, qui marque un nouveau record avec 9,3 milliards d’euros de revenus au total, le club de Jean-Michel Aulas se classe 17e devant West Ham, Everton et Naples, suivi par un Milan éjecté du gotha (21e). Autre bonne nouvelle pour l’OL : selon Deloitte, il devrait rester dans le top l’an prochain grâce à la qualification pour les 8es de la C1. JMA aime ça.

 

ddd

Classement 2018/19 vs. 2017/18