Hangover pour Wayne Rooney. Photographié ivre mort à un mariage, le capitaine de l’équipe d’Angleterre a vu sa tête placardée en une du Sun

 

Un star du foot, ivre à un mariage ? C’est forcément en Angleterre que ça se passe et c’est forcément le Sun qui raconte. Après la victoire des Three Lions sur l’Écosse, dans la nuit de samedi 12 à dimanche 13 novembre, Wayne Rooney et quelques uns de ses coéquipiers se seraient incrustés à une cérémonie qui se tenait dans leur hôtel, le Grove Hertfordshire. Et le capitaine a eu, semble-t-il, la main lourde sur le vin rouge.

 

 

Une pétition réclame une sanction contre Sergio Ramos pour la blessure de Mohamed Salah

« Il ne pouvait pas dire une phrase correctement »

Très très loin d’être dans sa meilleure passe sur le terrain, Wayne Rooney est plutôt au top question teuf. Du moins, à en croire les invités du mariage, qui ont visiblement passé une soirée inoubliable. « Il trébuchait beaucoup et arrivait à peine à parler », balance l’un des employés de l’hôtel 5 étoiles, décrivant un joueur dans un état quasi “paralytique”. « Il ne pouvait pas dire une phrase correctement, personne ne pouvait croire qu’il s’agissait du capitaine d’Angleterre », lâche un autre témoin au sujet d’un joueur aux « yeux injectés de sang » après avoir bu de “nombreux verres”.

 

Des témoignages auxquels se joignent quelques photos pris par des invités pendant la soirée. Wayne Rooney n’y est clairement pas aussi frais que la rosée du matin et peine même à garder un oeil ouvert. Deux invitées tapent également la pose auprès de l’attaquant (ou plutôt milieu) des Red Devils qui semble, lui, lutter pour se maintenir droit. Les employés de l’hôtel ont dit être en état de choc, eux qui ont pourtant l’habitude de régulièrement recevoir les Three Lions.

 

 

 

Il n’en fallait évidemment pas plus pour que les tabloïds anglais s’emballent et annoncent que la blessure au genou qui a empêché Rooney de jouer avec l’Angleterre contre l’Espagne est en réalité la suite d’une chute durant cette scandaleuse soirée. L’entraîneur Gareth Southgate a toutefois tenu à démentir cette info, mardi.

 

Avec son joint, même Ezequiel Lavezzi ressemble à un petit joueur face à Wayne Rooney.