Encore victime d’insultes racistes récemment, Wilfried Zaha dénonce le laxisme des réseaux sociaux dans une interview à CNN. 

 

Combattre le racisme dans les stades, mais aussi ailleurs. Alors qu’une série d’incidents a déjà terni plusieurs grands championnats cette saison, le foot anglais voit de plus en plus de joueurs dénoncer les abus sur les réseaux. C’est notamment le cas de Wilfried Zaha, qui a récemment reçu des images du Ku Klux Klan et des menaces envoyées par un supporter de… 12 ans. “Pour nous, les joueurs noirs, aller sur Instagram n’a plus rien d’amusant, déplore-t-il sur CNN. Parce que maintenant, j’ai peur d’ouvrir mes messages. Je n’ai même plus Twitter sur mon téléphone parce que je suis quasi sûr d’avoir toute sorte d’insultes, surtout après les matchs.” 

 

 

L’occasion pour l’Ivoirien d’évoquer à nouveau la responsabilité des plateformes. “Que se passe-t-il quand un compte est bloqué ? La personne derrière en crée un nouveau tout de suite, et recommence, soupire-t-il. Sur Instagram, il n’y a même pas la possibilité de bloquer quelqu’un pour insultes racistes. Ce n’est pas une option”, déplore l’attaquant de Palace, qui pense qu’il faut mettre fin à l’anonymat sur les réseaux, où il a récemment signalé 50 comptes. “Ce gamin de 12 ans a envoyé des insultes racistes à trois autres joueurs de mon équipe, poursuit-il. Moi à son âge, je ne savais même pas ce qu’était le Ku Klux Klan.”

 

 

Si de nombreux joueurs anglais ont lancé une campagne de boycott des réseaux l’an dernier – et que la Premier League vient de lancer une plateforme pour dénoncer ces abus – Zaha tente de se protéger avec l’aide d’un coach mental. Car il y a quelques années, il a vu son ami Marvin Sordell, ex-joueur anglais, sombrer dans une grave dépression et raccrocher à 28 ans à cause de ce harcèlement. “Parce que vous êtes footballeur et que vous gagnez beaucoup d’argent, les gens ne vous voient pas comme des êtres humains, analyse-t-il. Ils pensent pouvoir dire n’importe quoi sur vous. C’est insensé.” Et ce n’est visiblement pas près de s’arrêter : la police vient d’arrêter un ado de 15 ans pour des insultes envers Peter Kioso (Luton Town) sur Instagram.