Fin décembre, Xavi a donné ses pronos pour la Coupe d’Asie avec une victoire finale du Qatar contre le Japon. Et c’est exactement ce qu’il s’est passé. 

 

Petite défaite pour les haters de Xavi. Moqué pour avoir annoncé le Qatar gagnant à la Coupe d’Asie il y a un mois, l’ex-capitaine du Barça avait en fait vu juste. Vendredi après-midi, l’Emirat a encore impressionné en battant le Japon en finale (3-1) et conclu un tournoi parfait, avec 7 victoires en autant de matchs (19 buts, 1 seul encaissé). Une première victoire historique – et chez les rivaux des Emirats arabes unis, pays organisateur – que l’on doit notamment au sélectionneur espagnol Felix Sanchez, ancien de la Masia.

 

 

 

En donnant ses pronos sur la chaîne Al Kass, Xavi n’a d’ailleurs pas seulement vu la victoire du Qatar. Le milieu d’Al Sadd, récemment critiqué pour avoir aussi qualifié Mbappé de joueur plus physique que technique, avait trouvé 7 des 8 qualifiés pour les quarts (Chine, Japon, Viêt Nam, Iran, Australie, Qatar, Corée du Sud et les Emirats arabes unis), se trompant seulement sur la Syrie. Quant aux demi, celui qui est souvent caricaturé en militant du jeu de possession avait commis une autre petite erreur, en misant sur l’Australie finalement éliminée en quart par les Emirats arabes unis. Les parieurs (et les autres) sont prévenus : Xavi a peut-être plus souvent raison qu’on ne le pense.