Que serait le foot sans leurs petits ponts, virgules ou roulettes ? Pour son nouveau numéro de Transversales, diffusé jeudi à 21h, RMC Sport va nous régaler en retraçant l’histoire des Dribbleurs qui ont marqué les esprits. Voilà 5 choses que l’on apprend notamment dans le film. 

 

 

Le “Berba Spin” est né avant Man U-West Ham

Essayez-le 10 fois, vous le louperez 10 fois. Geste parmi les plus cultes de la carrière du Bulgare, le “Berba Spin” a eu l’air d’un coup de génie instinctif pour tous ceux qui étaient devant ce Man Utd-West Ham de 2008. Sauf qu’il a été travaillé et testé des mois auparavant dans une version légèrement différente, comme vous l’expliquera Berbatov himself.

 

Si vous cherchez des matchs à revoir, il y a toujours Footballia

 

 

 

L’inventeur de l’elastico n’est pas celui que l’on croit

Ronaldo ? Ronaldinho ? Si les deux rois du Joga Bonito ont inspiré des tas de joueurs (et des centaines de vidéos YouTube) avec leur légendaire virgule, l’elastico vient pourtant de plusieurs décennies en arrière. Et déjà, il prenait tout le monde à contre-pied : on l’a longtemps attribué à une légende de Corinthians, alors que son réel inventeur, retrouvé par RMC Sport, est beaucoup plus atypique.

 

 

 

L’un des meilleurs dribbleurs de l’histoire jouait à Cadix

Je ne fais du foot que pour m’amuser”. Ben Arfa aurait pu le dire mais dans les années 80, c’est “Magico” Gonzalez qui parlait ainsi du jeu. Considéré comme l’un des meilleurs dribbleurs de son époque, l’international salvadorien s’est pourtant contenté du maillot de Cadix (D2 puis D1 espagnole), se payant le luxe de snober les plus grands clubs auxquels il préférait un truc : la liberté.

 

 

 

 

Mahrez ne supporte vraiment pas de passer un match sans dribbler

Je suis obligé de dribbler, reconnaît-il dans le film. Certains matchs, je vais pas dribbler, c’est serré mais même, je vais faire un truc. Un p’tit crochet… Parfois, il y a des matchs où je ne dribble pas trop et je suis dégoûté. Même si j’ai marqué, je vais me dire “vas-y je l’ai même pas dribblé le mec…”. Tu vois, c’est trop important”. À quelques années près, c’est lui qui aurait inventé l’elastico.

 

 

 

Comment Bergkamp a conçu l’un de ses chef-d’oeuvres

L’un des rares humains à pouvoir suspendre le temps. 18 ans après un Arsenal-Newcastle qu’il a rendu historique, Dennis Bergkamp revient sur ce jour où il a transformé une passe “pas terrible” de Robert Pirès en chef-d’oeuvre. Sauf que malgré ses explications et des centaines de visionnage, on aura toujours du mal à saisir ce qu’il a fait.

 

 

Dribbleurs, RMC Sport