Le foot est toujours sur pause, mais plus L’Equipe du soir. De retour à l’antenne dès aujourd’hui (18h30), Olivier Ménard a répondu à quelques questions sur cette nouvelle version de l’émission spéciale confinement. 

 

 

 

Bonjour Olivier, comment tu as vécu cette période sans animer L’Equipe du soir

Smaïl Bouabdellah, Marina Lorenzo… On en sait plus sur Mediapro et ses recrues

Relativement bien. Parce que le climat, parce que tout ce qu’il se passe dans le pays et dans le monde entier fait que présenter une émission et ne plus la présenter, ce n’était pas forcément quelque chose d’important et ça semblait bien dérisoire.

 

 

La chaîne a rediffusé des grands matchs des Bleus. Comment tu as fait pour combler le manque de sport ?

J’ai un peu mis ça entre parenthèses. Dans le sens où j’ai vécu le confinement comme un chef cuisto et un maître d’école ! Je suppose que beaucoup de parents ont mis un peu entre parenthèses leur métier pour s’occuper de l’essentiel, c’est-à-dire la vie familiale, les devoirs des enfants…

 

 

 

Blaise Matuidi attendu

Tu peux nous expliquer le dispositif prévu pour le retour de l’émission ?

Ce sera une Equipe du soir sans chroniqueur présent sur le plateau, ils interviendront en visio depuis chez eux. Les nominés du soir sont Sébastien Tarrago, Bertrand Latour, Dave Appadoo et Pierre Nigay. L’horaire change également, ce sera entre 18h30 et 20h. On devrait avoir le plaisir de causer à Blaise Matuidi, qui sera évidemment à domicile afin d’évoquer le coronavirus. Pour ce qui est de la production, on a beaucoup allégé. On ne se rencontre pas, je me maquille tout seul, je m’équipe moi-même de mon petit micro… J’aurai encore Matthieu Maes (le chef d’édition) dans l’oreillette, mais les techniciens seront beaucoup moins nombreux que d’habitude en régie.

 

 

Ça ne risque pas d’être compliqué d’arbitrer les débats à distance ?

Peut-être un peu, mais ce sera une émission un peu différente et les gens le comprendront.

 

 

Tu t’es assuré que Bertrand Latour avait bien rangé sa chambre ?

Non, non pas encore (rires). Mais c’est une bonne réflexion : si la chambre est mal rangée, on lui fera la remarque !

 

 

D’autres invités sont déjà prévus en plus de Blaise Matuidi ?

Oui, l’idée générale c’est de faire l’émission avec des chroniqueurs qui sont chez eux, et d’avoir des parties interviews avec des invités que l’on appelle.

 

 

Il y aura une partie rétrospective également pour sortir du coronavirus et de l’actu chaude ?

Oui, on en fera un petit peu aussi.

 

 

 

Liverpoool sans titre de champion, ce serait une injustice”

Benzema vous a déjà donné un peu de matière, c’est cool.

Oui ! Ce sont ses sentiments, des choses qui ressortent, peut-être sa frustration de ne plus être en EDF. Réagir comme ça, c’est un peu comme une déception amoureuse. Il y a aussi l’égo du champion, les gens s’évaluent.

 

 

À titre personnel, tu penses qu’il faut attribuer les titres de champion si les championnats ne reprennent pas ?

Je suis assez partagé, je n’ai pas encore de religion là-dessus. Mais pour Liverpool par exemple, ce serait une injustice flagrante. C’est horrible, ils font une saison merveilleuse. Il faut attendre, tout va aussi dépendre du nombre de victimes de la pandémie et de la résolution du problème. Ces questions vont être débattues durant les semaines à venir.