Mis en lumière par l’édition internationale du Time magazine, Kylian Mbappé succède à des grands noms comme Messi. 

 

Pouvait-il espérer un meilleur coup de pub en pleine course au Ballon d’or ? Pendant que les débats restent centrés sur Modric ou Griezmann, Kylian Mbappé tient un nouvel argument pour démontrer qu’il appartient déjà à la cour des grands à 19 ans. Car jeudi, c’est le prestigieux Time qui vient de le sacrer “leader de la prochaine génération” en couverture de son édition internationale. “Il est le futur du football, prédit le magazine. Il représente bien plus qu’un joueur de foot extraordinaire pour les Français : il est l’incarnation vivante du conte de fées de l’ascension sociale”, écrit le Time qui publie un entretien fleuve à lire le 22 octobre.

 

Mbappé en couverture du Time magazine édition internationale

Tiens, le meilleur ami de Paul Pogba va faire une émission de télé-réalité

 

Une couv’ en forme de trophée que d’autres grands joueurs ont aussi reçu. En février 2012, c’est le portrait de “King Leo” Messi que le Time affichait en couverture de son édition internationale. Le média américain s’intéresse alors aux critiques que peut recevoir celui qui est déjà triple Ballon d’or en Argentine : “Leo Messi est le meilleur joueur au monde – probablement de tous les temps – mais pourquoi ses concitoyens ne l’aiment pas ?”. 

 

timemessi

 

Un an plus tard, c’est Neymar que l’édition latino-américaine du Time met en avant. L’occasion de se rappeler que le Brésilien, alors à Santos et toujours considéré par certains comme un “joueur-YouTube”, provoque déjà des débats puisque le “Next Pelé” que le magazine lui accole entraînera pas mal de crises de nerfs sur les réseaux sociaux. “Comment la carrière de la star brésilienne Neymar explique l’économie de son pays”, s’interrogeait le magazine en couverture.

 

Neymar en couv' du Time magazine en février 2013

 

Pendant que la réélection de Barack Obama fait la couv’ de l’édition US, c’est le cas Mario Balotelli qu’analyse la version internationale en novembre 2012. Un “phénomène” qui en dit plus sur “l’identité européenne” selon le Time. “En 1990, quand Balotelli est né, seulement 1% des résidents italiens avait un passeport étranger. Aujourd’hui, c’est le cas pour 1 personne sur 12″, note le magazine qui publie une interview où Super Mario, alors à Man City, évoque notamment son histoire d’enfant adopté.

 

timebalo

 

En dehors de ces exceptions, le Time se penche sur plutôt le foot lors des grandes compétitions internationales. On a pu voir David Beckham (ou Ahn Jung-hwan) illustrer le Mondial 2002 – toujours en dehors de sa version US – et même Thierry Henry pour l’Euro 2004. De quoi laisser penser que la perf’ de Kylian Mbappé est bien réelle.

 

tmebeck

 

ahntime

 

timehenry