Des années après un conflit ouvert avec Alvaro Arbeloa au Real Madrid, Iker Casillas est revenu sur leur relation dans une interview à la radio espagnole Onda Cero. 

 

C’est l’un des épisodes les plus tendus du feuilleton Mourinho au Real Madrid : la guerre entre Alvaro Arbeloa et Iker Casillas. Clairement en froid, entre tacles sur Twitter ou par médias interposés, les deux joueurs ont divisé le madridisme entre 2013 et 2015, avant de faire la paix. Mais Alvaro Arbeloa, recruté par West Ham cet été, n’a pas pu s’empêcher de relancer la machine sur Twitter, il y a quelques jours. Pour l’anniversaire de José Mourinho, bourreau d’Iker Casillas à l’époque, le défenseur de 34 ans a eu la bonne idée de publier une photo de lui entouré du coach portugais, de Xabi Alonso mais également de… l’ex-gardien du Real. Provocation ?

 

Pas pour Iker Casillas, qui préfère désormais se marrer. “J’ai rigolé, c’était très sympa, a commenté le gardien de Porto sur Onda Cero. Malgré tout ce qui s’est passé je connais très bien Alvaro et je sais que c’est un blagueur. Moi ça ne m’a pas gêné mais il faudrait aussi demander à José Mourinho”, a-t-il ajouté. Preuve que la paix est bel et bien actée ? “Je ne suis plus en contact avec lui mais je l’ai fréquenté et je sais qu’il est sympathique, il a posté la photo et ça m’a fait rire. Ma relation avec lui s’est arrêtée début 2013, avant la blessure de Mestalla (en tentant de dégager un ballon, Arbeloa cassera le pouce d’Iker Casillas lors d’un match à Valence, ndlr). Ce sont des choses qui arrivent’, relativise-t-il.

 

Une bagarre a-t-elle vraiment éclaté entre Mélanie Da Cruz et l'ex d'Anthony Martial ?

 

 

Quand Alvaro Arbeloa lui savonnait la planche

Iker Casillas a pourtant de quoi en vouloir à Alvaro Arbeloa. Début 2013 signe la fin de sa relation avec lui mais surtout le début des ennuis pour le gardien. En conflit avec José Mourinho, qui le soupçonne d’être la taupe du vestiaire, l’indéboulonnable capitaine est mis sur le banc. Énorme polémique à Madrid. D’autant que blessé au pouce, le gardien voit le Real recruter Diego Lopez, nouveau numéro 1. Les débats enflammés vont alors durer des mois entre les pro-Mourinho et les pro-Casillas qui réclament le retour de San Iker. Une team dont Alvaro Arbeloa ne fait visiblement pas partie. Que ce soit avec quelques retweets bien sentis ou dans les médias, l’international clame alors son soutien à José Mourinho et surtout à Diego Lopez, qui a le même agent que lui. Dur.

 

 

D’autant que l’histoire entre Iker Casillas et le Real Madrid ne s’en remettra jamais. Fragilisé par des performances moyennes et cette affaire, l’ancien capitaine ne récupèrera plus sa place de titulaire indiscutable, malgré une Ligue des Champions gagnée sous les ordres de Carlo Ancelotti. Salement mis à la porte, après toute une vie passée au Real, l’ex-portier de la Roja vit aujourd’hui une seconde carrière à Porto où après des débuts difficiles, il est aux commandes de la meilleure défense d’Europe. À 35 ans, il rêve désormais de retrouver et battre le Real Madrid en finale de la Ligue des Champions. Sans rancune.

 

 

 

 

E.R.