Scarlett Johansson chez Justin Timberlake, Nick Offerman avec FIDLAR, Christopher Walken et FatboySlim… Tout ça, c’était bien beau, mais les acteurs ne sont pas les seuls sur le terrain du cameo dans des clips. Il y a aussi les footballeurs, nombreux à avoir fricoté avec des musiciens. Avant Thierry Henry, invité par Texas, retour sur les meilleures participations de footballeurs à des clips. Attention, ça peut piquer les oreilles.

 

Andy Delort fait des jongles sur Tchin Tchin

Avant de partir pour le Mexique, Andy Delort avait laissé le plus beau des cadeaux de départ. L’été dernier, celui qui entamera un bras de fer avec Caen pour rejoindre les Tigres quelques semaines plus tard participait au clip de The Gypsy’s : Tchin Tchin. Aucun rapport avec des lunettes mais un morceau à la Gypsy King qui colle à la tête comme une grosse gueule de bois. L’attaquant se contente de faire quelques jongles sur la plage de Carnon, près de Montpellier. Mais pour le clip de ses amis, vu plus de 140 000 fois, la dernière recrue toulousaine a quand même fait l’effort de sortir sa plus belle chemisette. Mec en or.

 

Un teaser pour le film de Netflix sur des ultras de Naples

 

Sylvain Wiltord craque pour Larusso

On l’a un peu oublié mais l’année 2010 ne nous avait pas épargnés. Quelques mois avant le coup de boule de Zizou, Sylvain Wiltord est en pré-retraite à Metz, où il commence à penser à sa reconversion et se cherche un peu. Voire beaucoup quand on regarde sa participation culte au clip de Larusso, Pas de chichi, dans lequel il incarne un patron de bar à chapeau assez peu crédible. Mention spéciale à la scène finale où Cartouche, qui incarne un serveur maladroit, finit par regarder partir son boss au bras de la chanteuse. Cinq étoiles.

 

 

Karim Benzema cherche les ennuis avec Booba

À l’inverse de Sylvain Wiltord, Karim Benzema se marre un peu moins. Loin de son amitié avec Rohff, KB9 fait, comme Layvin Kurzawa, une apparition dans le clip Walabok de Booba. Un mois après sa non-sélection en équipe de France pour l’Euro, décision ouvertement critiquée par son ami rappeur, l’attaquant du Real Madrid prend la pose dans cette vidéo en noir et blanc qui fait la part belle aux gros flingues et à la came. Pluie de réactions indignées dans la presse espagnole et pas le meilleur moyen de retrouver grâce aux yeux de Didier Deschamps.

 

 

Mehdi Benatia en mode camouflage avec Sianna

Musique de la Champions League, visite guidée de Munich… Comme le titre l’indique, SiannAllemagne, Sianna déclare sa flamme au pays de Franz Beckenbauer et à son club. En plus de se pointer à l’entraînement du Bayern pour y faire quelques jongles, la rappeuse au coupe-vent camo peut compter sur la présence de Mehdi Benatia, alors Bavarois en 2013, et à ses talents de conducteur. Un petit tour à Turin pourrait désormais lui remonter le moral.

 

 

Franck Ribéry et Serge Aurier font La Mala avec Gradur

Franck Ribéry n’aime plus la France mais toujours ses rappeurs. En octobre dernier, on a vu le joueur du Bayern Munich faire La Mala avec Gradur. Pas de jeu d’acteur, juste une apparition lors d’une grosse fête autour d’une piscine au soleil, non loin de Serge Aurier, toujours dans les bons coups. Mélomane, Franck Ribéry n’est pas à son coup d’essai puisqu’il tapait déjà l’incruste dans Même pas fatigué de Magic System et Khaled. Mais cette fois, on lui avait donné un peu de texte. Richard RiBerry.

 

 

 

Rémy Cabella et Benjamin Mendy, droit au Jul

Cabella : + de jeu, – de Jul». Avant que son amour pour le rappeur marseillais agace certains supporters de l’OM, Rémy Cabella participait à son clip En Y avec Benjamin Mendy. Une vidéo qui donne envie de tout plaquer et de faire le tour du monde en scooter.

 

 

Luis Suarez dans le rôle de Luis Suarez

Aussi généreux que la MSN en dehors du terrain, Luis Suarez a donné un coup de pouce à des popstars de son Uruguay natale : Marama. Pour le bon goût, on repassera, mais dans le très estival clip de Pasarla Bien (passer du bon temps, en VF) du groupe pop, le numéro 9 des Blaugranas joue parfaitement bien son propre rôle.

 

 

Dani Alves en pleine montée

Partir à la Juve n’a pas arrangé les affaires de Dani Alves. Déjà intenable au Barça, le latéral brésilien a explosé la jauge excentricité en Italie. De plus en plus proche de la retraite, l’ex-blaugrana assume désormais ses envies de chansons et donne même de la voix dans Eu Não Quero Casar (« Je ne veux pas me marier », en VF). Un featuring avec Thiago Matheus, dont il tente de contrôler le cerveau dans un clip totalement barré et dans lequel il apparaît en hologramme. Jean-Luc Mélenchon s’inspirerait d’un mec qui joue à droite ?

 

 

Pierre-Emerick Aubameyang et Marco Reus dans Aubameyang

Si son nom sent la world music, c’est avec le rap que Pierre-Emerick Aubameyang adore fricoter. L’attaquant de Dortmund et grand pote de Gradur apparaît début 2016 dans le clip d’Africa Jungle Soolking et Djam Chow, produit par son frère et qui lui rend hommage. Et le meilleur joueur africain de l’année a même fait venir son coéquipier Marco Reus pour une virée en boîte. L’esprit collectif.

 

 

Kery James feat. Lil Fernandez

La palme revient quand même à Kery James qui avait réuni, en 2013, une grosse brochette de joueurs – un peu moins que Love United de Pascal Obispo quand même – et surtout réussi à faire rapper Luis Fernandez avec 94 c’est le Barça. Respect.

 

 

Les plus courageux pourront aussi jeter à un oeil à Oh Africa d’Akon avec Fernando Torres et Didier Drogba, au Chargeur plein de Zesau avec Jérémy Menez, à Senegalo Ruskov de Sefyu starring Mamadou Niang et Samir Nasri ou encore à Sans rémission de la Fonky Family avec Peter Luccin et le mythique Hamada Jambay.