C’est le site qui nous a tous sauvés pendant le confinement. Vraie mine d’or avec ses 17.000 matchs d’archives en ligne, disponibles gratuitement, Footballia.net est pourtant inaccessible depuis plusieurs semaines. On a voulu savoir pourquoi en posant quelques questions à l’équipe du site espagnol.

 

 

Salut la team Footballia, pouvez-vous d’abord résumer l’histoire du projet ?

Hello ! Nous venons de Barcelone. L’idée est venue en 2013, et le lancement du site s’est fait en août 2015. Nous sommes quatre associés, dont deux qui gèrent le site régulièrement en plus d’un bénévole. Malheureusement, nous ne pouvons travailler dessus que pendant notre temps libre, mais nous espérons continuer à nous développer pour que cela devienne un travail à plein temps et amener ce projet le plus haut possible.

Bande-annonce et date de sortie pour "All or Nothing : Tottenham" sur Amazon Prime

 

 

D’où viennent toutes ces archives ?

La plupart viennent de collections privées généreusement partagées par les utilisateurs du site.

 

 

Depuis quelques semaines, Footballia a disparu – d’abord brièvement – pour des problèmes de droits et votre compte Twitter de base a été suspendu. Pouvez-vous expliquer exactement pourquoi ? 

Nous avons dû bloquer l’accès à 2.791 liens menant vers des vidéos ou des pages. Juste après, notre hébergeur a unilatéralement décidé de nous lâcher sans prévenir et notre site a été hors ligne. Malheureusement, nous ne pouvons pas dire que cela nous a complètement surpris. On travaillait sur une alternative ces dernières semaines et le site reviendra très bientôt.

 

 

 

L’UEFA n’est pas la seule à nous menacer

Pourquoi cela intervient maintenant alors que le site existe depuis quelques années ? 

Sûrement parce que notre avocat a fait du bon boulot. En fait, nous n’avons aucune information là-dessus. Nous connaissons seulement les plaintes et les menaces, mais pas les raisons pour pouvoir nous défendre. Nous savons seulement ça : “utilisation de contenu non autorisé”, mais c’est sans fondement. Notre activité est réglementée par la loi européenne, puisque nous sommes simplement un catalogue d’archives de l’histoire du foot destiné à l’étude et à la recherche, comme une sorte de vraie bibliothèque.

 

 

Est-ce que cela pourrait avoir un lien avec la récente chaîne OTT lancée par l’UEFA ? On trouve aussi des archives et des matchs. 

Il faudrait poser cette question à ceux qui nous harcèlent. Disons que l’UEFA n’est pas la seule à nous menacer. Ils sont juste les plus insistants.

 

 

On a vu beaucoup de messages de soutien sur les réseaux sociaux, cela doit vous donner de la force. 

Nous sommes infiniment reconnaissant pour les nombreux messages de soutien que nous recevons au quotidien depuis que le site a été obligé de fermer une première fois. Et pour les encouragements et l’attention que nos utilisateurs nous montrent. Ce projet ne serait rien sans eux.

 

 

 

Au-delà d’aller sur le site quand il sera de retour, comment peut-on vous soutenir ? 

Le meilleur moyen de soutenir le projet est de s’inscrire à l’offre Footballia Master (proposée à 3,99 euros pour un mois ou 19,99 pour un an, elle permet de bénéficier de plusieurs avantages, ndlr). C’est ce qui nous permet de continuer et de grandir. En revanche, je voudrais clarifier quelque chose souvent mal compris : l’accès complet au catalogue ne veut pas dire qu’il existe des matchs “cachés” en plus sur le site. Tous les matchs sont accessibles à tous. Nous ne faisons pas payer pour les matchs, nous n’avons pas le droit. Cette phrase veut juste dire que l’on peut parcourir le catalogue entier sans devoir chercher des rencontres en particulier.

 

 

Dernière question : malgré ces récents déboires, travaillez-vous sur des nouveautés pour le site ?

Oui, nous continuons à travailler là-dessus en dépit de ces soucis. Nous avons plus d’idées que de moyens pour les appliquer, donc c’est lent, mais nous ne nous arrêtons jamais ! Nous travaillons entre autres sur le fait de proposer des formations tactiques pour le plus de matchs possibles, ainsi que des playlist pour permettre aux utilisateurs de personnaliser leurs choix.