L’Angleterre a encore une superbe histoire à nous raconter. Après que sa femme a découvert un message super insultant – mais un peu drôle – sur le pare-brise de sa voiture, Robbie Savage a choisi de passer à l’offensive sur Twitter.

 

 

Retrouver un prospectus sur le pare-brise de sa voiture, c’est toujours chiant. Mais en sortant de la salle de gym, la femme de Robbie Savage, ex-milieu gallois à la tignasse légendaire, a eu droit à un message bien plus trash que le menu d’un restaurant sous ses essuie-glaces.

 

Sergio Agüero au coeur d'une improbable embrouille entre son ex et sa femme

« What is it like being an absolute penis Mrs Savage ? »

Sur le pare-brise de la voiture de Sarah Savage, une simple note sur laquelle on peut lire une phrase qui se passe de traduction : « What is it like being an absolute penis Mrs Savage ? ». Le tout écrit à la main et accompagné d’un dessin particulièrement drôle, si l’on part du principe que tout le monde apprécie ce genre de création phallique.

 

 

 

L’ancien mythique joueur de Premier League ne pouvait toutefois pas laisser passer ça. « Plutôt que de laisser sur la voiture de ma femme ce message, viens plutôt nous le dire en face à la salle de gym ! », a-t-il répondu sur Twitter, emoji vénère à l’appui. Et pan. « Alors quoi, c’est normal d’effrayer ma femme ? », a-t-il ensuite rétorqué à un twittos un peu moins scandalisé que l’ex-joueur de 42 ans.

 

Robbie Savage, désormais chroniqueur pour le Mirror, a aussi reçu du soutien parmi ses 1,73 millions de followers. Parmi les commentaires, celui de Richard Osman, célèbre présentateur télé anglais et persuadé que la personne ayant écrit le message est un “pauvre gars”.

 

 

On apprécie aussi l’humour anglais d’un twittos qui, devant la taille du dessin, trouve que l’auteur de ce message n’a pas vraiment la notion de ce qu’est un « absolute penis ».

 

 

Heureusement, l’histoire se termine bien. L’ex-milieu de Manchester United, Leicester ou encore Derby County a su qui était l’auteur de ce message disgracieux avec l’aide précieuse du membre du personnel de la salle de gym, qui ont découvert son identité après avoir regardé les caméras de la ville. Robert Sauvage est calmé.