Après son doigt d’honneur aux supporters du Hertha Berlin, Carlo Ancelotti a trouvé une bonne idée pour se faire pardonner.

 

Samedi 18 février, le Bayern Munich accrochait un nul dans le temps additionnel contre le Hertha Berlin (1-1). Un match à l’issu duquel les nerfs de Carlo Ancelotti, victime de crachats venus des supporters adverses, ont visiblement lâché. Mais son doigt d’honneur, filmé par une caméra de télévision, le coach italien l’assume. Et il a même trouvé une jolie manière de se faire pardonner.

 

Fair-play, Carlo Ancelotti va donner 5 000 euros à la fondation de la Fédération allemande, après avoir reconnu adressé un doigt d’honneur à des supporters du Hertha, alors qu’il rejoignait les vestiaires. « Oui, j’ai fait ce geste, après qu’on m’a craché dessus », a-t-il précisé à la chaîne allemande ARD. Deux jours après ses aveux, le technicien bavarois, a décidé de faire un joli geste pour faire oublier le sien en faisant ce don à la DFB, « à titre d’excuse ».

En colère, Jean-Michel Aulas répond à Julien Cazarre qui lui "donne envie de pleurer"

 

 

Le Bayern défend sa « réaction émotionnelle sous-jacente »

Du côté du Bayern Munich, on soutient son entraîneur. Par un communiqué sur le site officiel, l’ancienne équipe de Pep Guardiola a expliqué qu’elle ne donnerait finalement pas de suite à l’enquête qu’elle avait lancée après son dérapage considéré comme une « réaction émotionnelle sous-jacente ».

 

Il faut dire que l’ambiance était des plus tendues à la fin du match de Bundesliga. Après l’égalisation de Robert Lewandowski à la 96e minute, les supporters berlinois étaient hors d’eux et Pal Dardai, entraîneur du Hertha, affirmait même que les six minutes de temps additionnel était un « bonus accordé au Bayern ». Pas sûr que les 5000 euros de Carlo Ancelotti calment leur colère.

 

 

N.F.