Derrière le sourire, c’est le livre qui va vous permettre de mieux connaître Antoine Griezmann. Le Parisien en dévoile aujourd’hui les bonnes pages.

 

Pour ceux qui n’ont pas encore fait d’overdose d’Antoine Griezmann, un nouveau livre veut vous faire découvrir ce qui se cache Derrière le sourire (Ed. Robert Laffont) de la nouvelle coqueluche des Bleus. Sorti aujourd’hui, cet ouvrage signé Arnaud Ramsay raconte son enfance à Mâcon, son parcours avec l’Atlético Madrid et l’Équipe de France mais aussi sa foi.

 

« Par influence, je baigne dans la religion depuis tout petit. […] Je continue, ponctuellement, d’allumer des bougies dans les églises », raconte Grizi. On est loin des filtres Snapchat et des célébrations façon Drake. Comme son coéquipier Olivier Giroud, il a même dédié l’un de ses tatouages à sa croyance, son tout premier, réalisé alors qu’il avait 18 ans : « Fais de ta vie un rêve, et d’un rêve une réalité. […] Ce tatouage accompagne celui de la Vierge Marie, à laquelle ma mère fait souvent référence. C’est une fervente catholique. »

Les Girondins offrent leur nouveau maillot third aux abonnés nés en 1996 (et nous expliquent l'opération)

 

 

Paul Pogba et les barbecues

La foi des autres fait aussi partie de sa vie de footballeur et notamment dans les vestiaires « où se croisent, en toute fraternité, toutes les religions », se réjouit Antoine Griezmann. L’ex de la Real Sociedad, un club qui lui a permis de découvrir la culture sud-américaine grâce à ses coéquipiers, évoque alors son meilleur ami chez les Bleus, Paul Pogba : « En équipe de France, je suis seul en chambre… avec ma Xbox. Lorsque je toque à la porte de Paul Pogba et qu’il ne répond pas, je sais qu’il fait sa prière ; alors, je repars et le laisse tranquille. Idem quand je constate qu’il a sorti son tapis. J’aime l’observer, comparer nos pratiques religieuses respectives m’intéresse. »

 

Respectueux des pratiques de chacun, l’attaquant de l’Atlético Madrid raconte faire toujours attention « à choisir la bonne viande  » quand il reçoit des amis à un barbecue chez lui, dans la capitale espagnole. « Je me nourris de toutes les croyances », ajoute Grizi (26 ans) qui faisait récemment baptiser sa fille Mia.

 

Ce 07-05-2017 restera une date importante pour nous 😍😘 👨‍👩‍👧

Une publication partagée par Antoine Griezmann (@antogriezmann) le

 

 

« Elle aurait pu y passer »

Et quand sa soeur, Maud, a été miraculée du Bataclan, Antoine Griezmann n’a pas manqué de remercier « celui qui est en haut… ». Dans Derrière le sourire, il revient forcément sur cet épisode. « Nous avons eu très peur. L’angoisse était puissante. Impossible de savoir si elle allait bien. Elle a fini par décrocher. Maud parlait à voix basse. Puis la conversation a été coupée, peut-on lire. De nouveau, son téléphone ne répondait plus. Très tard dans la nuit, elle a pu appeler ma mère en lui expliquant qu’elle était sortie après l’intervention des forces de l’ordre. […] On pense toujours que ce genre d’événements n’arrive qu’aux autres. Ce n’est pas le cas. Elle aurait pu y passer. Il a fallu se reconstruire. » Amen.

 

Théo et Maud Griezmann, à la soirée GQ

Théo et Maud Griezmann, à la soirée GQ – Rachid Bellak – Bestimage

 

#DerrièreLeSourire

Une publication partagée par Antoine Griezmann (@antogriezmann) le