La fin de San Siro se rapproche encore un peu plus : l’Inter et le Milan AC ont communiqué leur projet de nouveau stade à l’administration municipale.

 

Un monument du foot devrait bien disparaître. Mercredi, les deux clubs de Milan ont annoncé qu’ils avaient proposé à la ville leur projet de nouveau stade, d’une valeur de 1,2 milliard d’euros, pour remplacer l’historique San Siro. Ce qui représente “le premier pas officiel” des deux clubs pour construire cette enceinte, qui comprendrait “environ 60.000 places assises” (contre 80.000 aujourd’hui), dans une zone proche du stade actuel.

 

 

Financé avec des investissements privés et prévu pour intégrer une zone de loisirs créant 3.500 emplois, le stade sera “essentiel pour ramener le football de Milan parmi l’élite”, espèrent les deux clubs. En attendant d’obtenir le feu vert de la municipalité et de faire appel aux “meilleurs architectes internationaux”, l’Inter et le Milan AC ont aussi répondu à la question de la modernisation de San Siro, construit en 1925. Pourquoi a-t-elle été écartée ? En raison de l’incertitude liée aux travaux et à la sécurité, en plus d’être compliquée à mener en raison de la programmation des matchs. Dommage.