Après la mort du légendaire compositeur Ennio Morricone, qui était un fan absolu des Giallorossi, l’AS Roma lui a rendu hommage sur son maillot.

 

Grazie Maestro”. Adversaire de Parme mercredi soir, la Roma en a profité pour inscrire ce message sur son maillot dédié à Ennio Morricone (91 ans), disparu deux jours plus tôt. Le portrait du compositeur oscarisé s’affichait également sur la manche des joueurs, entrés sur la pelouse de l’Olimpico au son d’Il était une fois en Amérique. Ce qui a plutôt inspiré l’équipe de Paulo Fonseca, vainqueure 2-1 sur des buts de Mkhitaryan et Veretout.

 

 

 

Né à Rome, l’auteur de la BO du classique Le bon, la brute et le truand ou encore Les Huit Salopards tombe amoureux des Giallorossi dès 9 ans, en assistant à une victoire face à la Juve. “La Roma a toujours été une équipe à caractère international mais forgée par ses quartiers”, estimait-il. En 2012, il avait même fait partie d’un panel chargé d’élire un XI historique des joueurs du club. Il choisit alors Tancredi, Cafu, Vierchowod ou encore Falcao, mais doit mettre de côté Candela à son plus grand regret. “C’était horrible de ne pas pouvoir l’intégrer, avait déploré Il Maestro. Nous avons eu des équipes incroyables à Rome”. Et un compositeur de génie.