Ex-prisonnier de guerre devenu un héros de Man City et du foot britannique, Bert Trautmann est raconté dans un film dont la bande-annonce vient d’être dévoilée. 

 

À Man City, le super-gardien n’a pas toujours été un Brésilien tatoué dans le cou. Bien avant Ederson, dans les années 50/60, celui qui occupait les cages mancuniennes s’appelait Bert Trautmann et son histoire était beaucoup plus folle : fait prisonnier par les Britanniques après avoir combattu pendant la Seconde guerre mondiale, l’Allemand décide de rester outre-Manche à sa libération et devient un (très bon) gardien au niveau amateur, parvenant même à être recruté par les Cityzens – déjà dans l’élite – malgré les lettres d’insultes et les manifestations organisées dans la ville. Excellent dans les buts, il finira par surmonter les réactions hostiles et même une fracture du cou pendant la finale de la Cup 1956 à Wembley – qu’il gagne et joue en intégralité – pour entrer définitivement dans la légende.

 

 

Un demi-siècle plus tard, l’icône revit sous les traits de l’acteur David Kross (The Reader) dans Trautmann. Forcément “plus qu’un film sur le foot”, d’après son réalisateur Marcus H Rosenmüller, ce biopic promet de retracer cette vie hors du commun mais aussi l’époque post-Seconde guerre mondiale. “Cela parlera de politique, de société et de tous ces grands thèmes, a annoncé le cinéaste allemand, cité par Cineuropa.org. L’histoire de Bert, c’est celle d’un homme qui s’est réconcilié avec ses ennemis, et qui a fini par s’intégrer chez eux. C’est un message d’espoir universel qui prend tout son sens aujourd’hui”, assure celui qui a pu rencontrer l’ex-gardien avant sa mort en 2013, à 89 ans : “Il a très vite compris qu’on voulait faire un film sur beaucoup d’autres choses, notamment le fait qu’il est un symbole de réconciliation et que c’est le tout premier Allemand en Grande-Bretagne qui a changé la manière dont les Anglais percevaient son peuple”.

 

 

Le film, qui au vu du (très long) trailer, n’évitera pas le romantisme mielleux, est attendu dans les salles en Allemagne (14 mars) et en Angleterre (5 avril). Reste à savoir si des salles françaises le proposeront également.

 

 

Affiche du film Trautmann

 

Photo du film Trautmann