Qualifiée en C1 pour la première fois de son histoire, l’Atalanta espère jouer la Coupe d’Europe dans son stade rénové l’an prochain.

 

Dur de faire plus excitant pour les tifosi de la Dea. Troisième de Serie A l’an dernier, l’Atalanta va découvrir la C1 pour la première fois mais aussi jouer dans un stade de 24.000 places relooké, avec des tribunes à l’anglaise toujours plus proches du terrain. Encore en cours, les travaux se font toutefois sous le regard attentif de l’UEFA, qui attend de voir si toutes ses normes seront respectées avant de valider ou pas la licence de l’enceinte pour la LDC 2019/20.

 

 

Du côté de Bergame, où l’on jouait déjà l’Europa League à Sassuolo à cause de la vétusté du stade, on a désormais bon espoir. “La rencontre a été positive”, a assuré le club fin juin, après un rendez-vous avec une délégation de l’UEFA venue jeter un coup d’oeil entre les engins de chantier qui s’activent pour que tout soit prêt à temps. Estimés autour de 35 millions d’euros, ces travaux devraient être découpés en trois phases, avec d’autres modifications sur les tribunes prévues durant les étés 2020 et 2021, dans un stade qui comptera aussi un nouveau parking ou encore une partie commerciale (boutique, café…).

 

 

L’Atalanta, qui a fini la saison à Sassuolo (Mapei Stadium) pour permettre aux travaux de commencer, connaîtra également un autre changement. Racheté à la mairie en 2017, le stade Atleti Azzurri d’Italia aura un nouveau nom pour les six années à venir : Gewiss Arena, du nom d’une entreprise spécialisée dans le matériel d’électricité. Là-dessus aussi, il faut s’adapter au foot moderne.

 

 

MAJ du 12/07 : Pari raté pour l’Atalanta. Finalement incapable de remplir les conditions voulues par l’UEFA, le club a obtenu l’autorisation de jouer la C1 dans le mythique San Siro de Milan.