Déjà boycotté par la télé publique en Chine, Mesut Özil vient aussi d’être retiré de PES 2020 après avoir dénoncé la situation des Ouïghours, une minorité musulmane. 

 

Les gamers chinois ne verront plus son numéro 10. En pleine riposte des autorités envers Ozil, c’est l’éditeur de PES 2020 en Chine, NetEase Games, qui vient d’annoncer que le joueur était retiré à cause de sa prise de position “radicale”. “Ses propos ont heurté des fans chinois et vont à l’encontre de l’esprit du sport. Nous ne comprenons pas, ni n’acceptons ou pardonnons”, expliquent-ils dans un communiqué sur le réseau social Weibo.

 

 

En dénonçant le traitement réservé aux Ouïghours en Chine, où près d’un million de membres de cette minorité musulmane turcophone est interné dans des camps selon plusieurs ONG, Özil (31 ans) a d’abord provoqué la colère des autorités. Pendant que le ministère dénonçait des “fausses informations”, la chaîne publique CCTV a déprogrammé Arsenal-Man City (0-3) dimanche. Même si la direction des Gunners, inquiète des répercussions économiques, a vite pris ses distances avec ses propos, parlant d’une “opinion personnelle”.

 

 

Au rayon des soutiens, Özil a toutefois pu compter sur son ex-coach Arsène Wenger. “Mesut bénéficie de la liberté d’expression comme n’importe quelle autre personne, a-t-il rappelé. Il utilise sa notoriété pour exprimer ses opinions, qui ne sont pas nécessairement partagées par tout le monde, mais il en a le droit”.