Très grosse saison pour Sergio Ramos. En plus d’enchaîner les buts, souvent décisifs, le défenseur du Real Madrid réussit même ses célébrations. Et la dernière était pour sa compagne Pilar Rubio. 

 

Il y a désormais une règle pour tous les adversaires du Real Madrid : prendre un but de la tête de Sergio Ramos, souvent dans les dernières minutes. Le Betis Séville en a encore fait les frais dimanche, avec un but – son dixième (!) de la saison – du défenseur à la 81′ qui sauve la Maison Blanche de Zizou (victoire 2-1). Mais la célébration du défenseur central, façon coup de téléphone et baisers pour sa compagne Pilar Rubio, valait également un 10 sur 10.

 

 

Jade Leboeuf, Katia Ancelotti, Carla Ginola... Le 11 des "filles de" les plus cool du foot

« Celui-là est pour toi »

Explications de l’intéressé : « J’ai dédié mon but à ma compagne, parce qu’elle dit que je ne le fais jamais », a lâché Sergio Ramos au micro de Movistar Plus, à l’issue du match. Le footballeur se serait-il pris un petit taquet de sa compagne ? Possible. « Celui-là est pour toi ma vie. Merci de me supporter au quotidien », a même ajouté le défenseur espagnol sur Instagram, où il a partagé la vidéo de sa célébration. Difficile à vivre, SR4 ? Pilar Rubio a en tout cas le droit de se plaindre, elle qui ne lésine pas sur les messages de soutien sur les réseaux sociaux, comme après sa nouvelle grosse performance contre Naples cette semaine.

 

Esta va por ti mi vida, por apoyarme y aguantarme siempre… jejejeje. Tqm @pilarrubio_oficial ❤💟❤💟

Une publication partagée par Sergio Ramos (@sr4oficial) le

 

Enhorabuena @sr4oficial por esos golazos, por ser el mejor padre, el mejor amigo y la mejor pareja del mundo. Te queremos! ❤

Une publication partagée par Pilar Rubio (@pilarrubio_oficial) le

 

Sergio Ramos et sa compagne Pilar Rubio

Sergio Ramos et sa compagne Pilar Rubio à la cérémonie The Best (Bestimage)

 

 

Je suis Keylor

Mais hier, il y en a un autre qui méritait pas mal d’amour : Keylor Navas. L’ex-gardien de Levante, qui aura bientôt droit à l’adaptation de sa vie au cinéma, s’est rendu coupable d’une énorme boulette sur le but du Betis. « On sait tous que Bernabeu est un stade difficile à jouer, qui demande un très haut niveau, a déclaré Sergio Ramos, prenant sa défense après le match. Quand les joueurs font des erreurs, c’est de soutien dont ils ont le plus besoin. Et à la fin, il nous a quand même sauvé contre le Betis », a fait remarquer le capitaine en référence à sa parade dans le temps additionnel. Temps additionnel ou pas, SR4 rattrape toujours le coup.

 

 

 

 

S.St.