Inspiré par ses meilleurs coups (dont Faubert au Real), l’agent Yvan Le Mée veut faire une série appelée “Mercato”. Et avec l’acteur Salvatore Esposito (Gomorra), comme il l’a dit au Guardian

 

Préparez-vous à zapper toutes vos séries Netflix préférées. En plus de nous régaler deux fois par an, le mercato pourrait bien se décliner en un vrai feuilleton sous l’impulsion d’un homme qui connaît bien le milieu : Yvan Le Mée. Agent de Ferland Mendy (entre autres), il ambitionne de raconter l’univers des transferts en s’inspirant de son expérience, et d’anecdotes entre comédie et drama. “L’idée est de rassembler tous les acteurs du marché pour donner de l’authenticité. Ce n’est pas autobiographique mais c’est plus ou moins basé sur ma vie”, explique-t-il au Guardian, venu l’interroger sur son grand coup de maître : le transfert de Faubert au Real pour lequel on l’a surnommé “David Copperfield”.

 

 

Le pitch de la série ? On suivra un jeune agent (Vincent Berman) dont le but est de devenir “le meilleur au monde”. Pour ça, il doit l’a jouer façon Zahavi en négociant le transfert de son client-vedette Ruben Maltelli, un buteur argentin de la Juve à la clause libératoire de 300 millions d’euros, et lui faire gagner le Ballon d’or. De quoi nous rendre curieux de voir le résultat, comme l’idée d’avoir Salvatore Esposito pour le premier rôle. “Il est fan de foot et je voulais quelqu’un qui sache comment parler et se comporter comme un agent”, poursuit Yvan Le Mée, représentant de Lemina ou encore Boufal lors de leur signature à Southampton.

 

 

Alessandrini en conseiller

En revanche, pas besoin d’appeler Vin Diesel pour jouer Faubert : l’agent compte sur l’apparition de nombreux guest. “Par exemple, quand le transfert est évoqué avec la Juve, on pourrait peut-être avoir le président Andrea Agnelli ou le directeur sportif Fabio Paratici”, souhaite l’agent, entouré de Messaoud Benterki (La chaîne L’Equipe), Jean-Michel Roussier (Mediapro) et même Romain Alessandrini pour l’écriture de la série qui compterait trois saisons (de 10 épisodes). Et un diffuseur ? Pas encore : des négociations sont en cours selon Yvan Le Mée, qui a bon espoir de vendre le projet à une plateforme. Sûrement moins dur qu’envoyer Faubert au Real.