En partenariat avec une start-up, la Fiorentina compte certifier les maillots portés par ses joueurs pour éviter les fake. 

 

On pourra bientôt acheter un maillot porté par Franck Ribéry en toute tranquillité. Pour lutter contre les faux, la Fiorentina vient de dévoiler un dispositif basé sur la technologie blockchain et des puces intégrées. “Dans une période où les fake news et la contrefaçon sont un sujet de préoccupation constante, la Fiorentina et Genuino (“authentique”, en italien) ont signé un partenariat visant à certifier sans équivoque les maillots officiels du club”, a annoncé la Viola.

 

 

Testée en décembre contre l’Inter et la Roma, cette “première mondiale” a permis d’équiper chacun des maillots “d’une puce dédiée, liée à un code unique et inchangeable qui en établit de façon irréfutable l’authenticité”. Avec ce procédé, présenté lors du salon CES de Las Vegas, la Fiorentina compte donc certifier les maillots pour la suite de la saison puis les vendre aux enchères pour des oeuvres caritatives. Les collectionneurs vont adorer, les tricheurs un peu moins.