Alexis Sanchez a aussi des problèmes avec le fisc. L’attaquant d’Arsenal vient de plaider coupable de fraude fiscale à l’époque où il jouait au Barça. 

 

La longue liste des joueurs ayant fraudé le fisc en Espagne s’allonge. Mais contrairement à d’autres, Alexis Sanchez vient de reconnaître sa culpabilité, selon l’agence EFE. L’attaquant d’Arsenal a admis avoir fraudé à hauteur de quasiment 1 million d’euros pendant son passage au Barça, en 2012 puis en 2013, grâce à une société basée à Malte. Et ce, lors d’une audience devant un juge de la cité catalane effectuée aujourd’hui, lundi 16 janvier, en quelques minutes depuis Londres et par visio-conférence.

 

Toujours d’après l’agence EFE, Alexis Sanchez aurait déjà remboursé cette somme – 983,443 euros précisément – au fisc espagnol. Il reste désormais au Chilien de trouver un accord avec le Trésor public quant à sa sanction. Car grâce à ses aveux, l’attaquant pourrait éviter un procès à l’image de Javier Mascherano, son ex-coéquipier du Barça.

Jonathan Zebina condamné à deux ans de prison avec sursis

 

 

Les Parisiens à l’affût

Le PSG peut-il profiter de la situation pour attirer Alexis Sanchez avec un gros chèque ? Alors que son contrat avec Arsenal se termine en juin 2018, les rumeurs vont bon train et le club parisien serait particulièrement intéressé par le profil de l’ex du Barça et de l’Udinese. Mais Arsène Wenger se veut confiant quant à sa prolongation de contrat.

 

Cela commence toujours par de l’argent, ça finit aussi par de l’argent et entre les deux, les joueurs choisissent de rester ou de s’en aller, a-t-il commenté sur beIN Sports. Alexis Sanchez est un joueur engagé qui veut rester, je suis convaincu que nous trouverons un accord”, a-t-il poursuivi avant d’insister sur le fait que les Gunners allaient “essayer de les garder” avec Mesut Özil, l’autre pilier du club dont le contrat se termine aussi en 2018, et qu’ils iraient “le plus haut possible” dans leur offre. “Nous voulons qu’ils gagnent beaucoup d’argent, mais nous devons avoir une ligne de conduite”, a-t-il nuancé. Les fans d’Arsenal n’ont plus qu’à croiser les doigts. Ou à lancer une campagne de crowdfunding.

 

E.R.