Jugé pour violences conjugales jeudi, Kingsley Coman a écopé d’une amende. 

 

La sentence est tombée pour Kingsley Coman. Trois mois après la plainte déposée par Sephora Goignan, mère de leur petite fille Leyana, pour des violences suivie d’une garde à vue, le joueur du Bayern Munich a été condamné à 5000 euros d’amende jeudi matin. L’international français versera également un euro de dommages intérêts et devra aussi s’acquitter des frais de justice de son ex compagne.

 

Fin juin, L’Équipe a dévoilé le présumé motif des deux violentes disputes qui auraient au domicile de Kingsley Coman, qui a ensuite reconnu les faits reprochés devant la justice. Selon leurs informations, celle-ci aurait subtilisé les codes du compte Instagram du joueur, qui souhaitait s’en servir pour une opération promotionnelle, avant de supprimer le compte. Si le quotidien précise que « ça n’aurait (…) pas prêté à conséquence », l’attaquant du Bayern Munich, furieux, aurait alors pété les plombs. La jeune femme, qui s’était vue prescrire une interruption de travail inférieure à 8 jours selon le quotidien, a toutefois démenti cette version des faits par la suite.

Marco Verratti porte plainte contre L’Équipe et dénonce un "mensonge absolu"