Neuf ans après un Chelsea-Barça qui l’a rendu célèbre, Tom Henning Ovrebo est désormais psychologue pour la Norvège aux JO, comme il le raconte dans The Sun

 

It’s a fucking disgrace !”. Même si 10 ans sont quasiment passés, tout le monde se souvient de cette image de Didier Drogba criant à l’escroquerie arbitrale après Chelsea-Barça et le fameux but d’Iniesta offrant au Barça une finale de la Ligue des champions. Un match polémique qui fera rentrer Tom Henning Ovrebo dans le club des arbitres détestés – coucou Aytekin – et même victimes de menaces de mort qu’il reçoit encore aujourd’hui, à l’heure où un nouveau Chelsea-Barça se profile mardi. “Si quelqu’un me redit que je dois mourir, ce n’est pas un gros problème, assure-t-il pourtant dans The Sun. Je peux comprendre l’état d’esprit de ces gens et je ne peux rien n’y faire. Je ne serai pas surpris d’en recevoir encore de la part des fans de Chelsea.

 

Aaron, fils de David Trezeguet, fait briller le patronyme à la boxe thaï

 

Plus compréhensif que résigné, Tom Henning Ovrebo (51 ans) semble aussi avoir tourné la page football. Retraité en 2013, il a repris son activité de psychologue à Oslo et exerce en ce moment aux JO de PyeongChang pour les athlètes olympiques norvégiens. “Je suis là si quelqu’un a besoin d’aide, explique-t-il. Si un athlète a un problème avec sa performance et veut en parler ou si quelque chose arrive en dehors de leur sport, je peux aider. J’espère que ce sera tranquille pour moi”, reconnaît celui qui parle en connaisseur. À noter qu’en tant que psy, il a même des patients… fans de Chelsea. “Je suis grand et chauve, donc je suis reconnaissable, raconte-t-il. Mais en général, on rigole bien”.

 

 

Je n’ai pas pris que des décisions correctes”

S’il espère que mardi, les joueurs seront “concentrés sur le football”, Tom Henning Ovrebo assume aujourd’hui ses erreurs lors de cette demi-finale de mai 2009. Après l’avoir fait dans le quotidien pro-madrilène Marca il y a quelques jours, l’ex-arbitre admet cette fois au moins un penalty oublié pour Chelsea à la suite d’une main. “Je n’ai pas toujours pris que des décisions correctes (…) Je suis le premier à le dire”, confirme-t-il, sans mettre en avant d’autres décisions qui ont aussi avantagé les Blues, notamment le carton rouge donné à Eric Abidal à la 65e minute – alors que Chelsea menait 1-0 – à la suite d’un auto croche-pied de Nicolas Anelka voire la main non-sifflée de Michael Ballack dans la surface.

 

 

Il faut dire que Tom Henning Ovrebo ne cherche absolument pas à lutter contre son image ou à celle d’un match qui ressemble plus à un vol dans l’imaginaire collectif que dans les faits ; la rencontre ayant été marquée par des erreurs grotesques profitant aux deux camps. “Les gens auront toujours des avis différents”, estime-t-il, confiant toutefois avoir été “préparé” aux menaces en tant qu’arbitre. “On a été obligés de changer d’hôtel après la rencontre pour des raisons de sécurité”, se souvient-il au passage.

 

Ironie de l’histoire, Tom Henning Ovrebo a rencontré Didier Drogba quelques mois plus tard lors d’un évènement organisé par l’UEFA et tout s’est bien passé cette fois. “On a eu une conversation sympa. Il était très poli et très pro. On était tous les deux d’accord sur le fait que certaines choses auraient pu se dérouler autrement. On s’est serré la main, c’était normal”, ajoute-t-il. Certains fans de Chelsea pourraient s’en inspirer.