À l’heure où le PSG vient d’officialiser l’arrivée de ALL sur son maillot dès la saison prochaine, retour sur les partenariats les plus marquants de ces 30 dernières années.

 

 

Manchester United et Sharp

Giggs et Beckham à Old Trafford avec Man United en octobre 1997 - Panoramic

Giggs et Beckham en 1997 – Panoramic

 

Avec Beckham, Giggs ou Ferguson, Sharp est l’autre emblème des années fastes des Red Devils. Pensionnaire d’Old Trafford entre 1982 et 2000, le fabricant d’électronique japonais a eu le temps de vivre 6 titres de champion, 6 FA Cup, une finale de C1 épique face au Bayern et surtout ce spot improbable avec Cantona. Prends ça, Chevrolet.

L'Inter annonce la sortie de son maillot mashup pour fêter ses 20 ans avec Nike

 

 

 

 

Ajax et ABN AMRO

Zlatan à l'Ajax

Zlatan

 

Avant que l’opérateur Ziggo ne débarque, l’Ajax n’avait qu’un sponsor dans l’esprit de la terre entière : ABN AMRO. Banque néerlandaise, le logo placé à la verticale a accompagné le club de Cruyff entre 1991 et 2008. L’occasion d’être associée à jamais à la C1 96 gagnée par Van Gaal et la génération des De Boer, Seedorf ou encore Kluivert, mais aussi à Zlatan. Iconique.

 

aja

 

 

Le Bayern et Opel puis T-Mobile

papin

 

Certes, Opel a aussi marqué le Milan AC, le PSG et même les Girondins. Mais c’est surtout au Bayern que le logo du constructeur a imprimé les esprits, entre 1989 et 2001, des années Rummenigge au FC Hollywood. On remarque que Munich est du genre fidèle, puisque c’est T-Mobile qui a repris la suite et figure toujours sur le maillot de Neuer et ses coéquipiers.

 

Goreztka et Müller avec le Bayern le 24 novembre 2018 (Panoramic)

Goreztka et Müller en novembre 2018 (Panoramic)

 

 

 

 

River Plate/Boca Juniors et Quilmes

Crespo à River

Crespo à River

 

Diego Maradona célèbre la victoire en Copa Libertadores de Boca contre Santos le 2 juillet 2003 à Sao Paulo - Panoramic

Victoire en Copa Libertadores de Boca contre Santos le 2 juillet 2003 à Sao Paulo

 

Cette fois, ce n’est pas qu’à un seul club mais aux deux géants argentins que l’on pense forcément en voyant passer une bière Quilmes. La marque argentine était sur le maillot de Riquelme, Maradona (version teinture blonde et surpoids) ou Palermo de 1995 à 2001, mais aussi celui de l’ennemi de Buenos Aires porté par Ortega, Saviola, Crespo ou Mascherano, entre 1996 et 2002. Pas suffisant pour être potes.

 

 

Arsenal et JVC

be

 

petit (1)

 

C’était l’époque où la chevelure de Manu Petit n’était pas une anomalie. Déjà là à l’ère du Boring Arsenal, JVC (1981-99) a connu la transition vers le foot beaucoup plus attractif et les trophées de l’ère Wenger. On se souvient notamment d’un maillot jaune saison 97/99 parmi les plus beaux de l’histoire et collant parfaitement avec le sex-appeal du jeu de Bergkamp et ses potes.

 

 

 

Inter et Pirelli

Ronaldo à lInter - Panoramic

 

Sûrement le duo le plus célèbre. Parfaitement imaginé par un studio new-yorkais en 1908, le logo de Pirelli, fabriquant de pneus milanais, a contribué à rendre le maillot de l’Inter encore plus culte, traversant les décennies sur la poitrine de joueurs comme Zanetti, Ronaldo, Vieri, Adriano et aujourd’hui Icardi. Intemporel.

 

 

 

Parme et Parmalat

Thuram à Parme - Panoramic

 

Là-aussi, l’histoire du maillot se confond avec celle de la ville. Spécialisé dans les produits laitiers depuis 1961 à Parme, Parmalat a apposé son logo sur la tunique du club entre 1987 et 2005. Avec une Coupe de l’UEFA décrochée et des ambassadeurs de luxe comme Zola, Crespo, Buffon et même Adriano.

 

 

 

Le PSV et Philips

ronaldopsv

 

Histoire similaire aux Pays-Bas et à Eindhoven, où le PSV est créé par les employés des usines de Philips, avant que logo ne s’impose sur les maillots en 1981. De Romario à Ronaldo en passant par Van Nistelrooy, le sponsor – qui a quitté la tunique en 2016 – a aussi eu la faculté d’inspirer un paquet d’attaquants. Y compris Kezman.

 

 

 

Carlsberg et Liverpool

El-Hadji Diouf avec Liverpool

El-Hadji Diouf avec Liverpool

 

Comme Quilmes, la Carlsberg est synonyme de fraicheur mais surtout d’un club : Liverpool. Egalement présente sur le maillot de Copenhague, la bière danoise est passée par Anfield de 1992 à 2010, avant d’être remplacée par la banque britannique Standard Chartered. Le temps de gagner quelques trophées mais d’échapper à la glissade de Gerrard.

 

Steven Gerrard lors de Liverpool/Real Madrid en mars 2009 - Panoramic

Steven Gerrard lors de Liverpool/Real Madrid en mars 2009 – Panoramic

 

 

 

Dortmund et Continentale

La victoire de Dortmund en C1 97 - Panoramic

 

Dans les 90’s, ceux qui regardaient la C1 sur TF1 s’en souviennent obligatoirement. Vainqueur de la C1 97 contre la Juventus, le Dortmund de Sammer portait l’imposant C de Continentale sur son maillot jaune fluo. Un beau cadeau d’adieu puisque l’entreprise automobile, sponsor à partir de 1986, laisse sa place dès la saison suivante au fabriquant de vêtements s.Oliver.

 

AS Roma et Barilla

Rudi

 

Bien avant l’apogée de Totti, la Roma a brillé avec un élégant maillot Barilla. Entre 1981 et 1994, la marque italienne est associée aux Giallorossi qui gagnent un titre de champion et trois Coupes d’Italie. À cette époque, des joueurs comme Falcao, Völler, Hassler, Di Bartolomei, Giannini ou Aldair portent la tunique de la Louve, sans oublier un tout jeune Totti.

 

 

 

On aurait aussi pu citer : le Real et Teka, la Sampdoria et ERG, Wolfsbourg et Volkswagen, Sochaux et Peugeot ou encore Porto et Revigres.