Attendu pour le 10 novembre, Football Manager 2018 va intégrer des coming-out de joueurs pour la première fois. 

 

Si les joueurs ont encore du mal à oser faire leur coming-out dans la réalité, Football Manager a choisi d’intégrer cette possibilité dans sa nouvelle édition, dont la version bêta vient de sortir. La raison ? “Nous avons notamment pris cette décision parce qu’il y a des footballeurs gays”, a répondu Miles Jacobson, créateur de la simulation, à la BBC. Plus que la volonté de coller à la réalité, il y a surtout une envie de faire évoluer les mentalités. “On sait qu’en vu du nombre de joueurs pros, il y a des gays qui ne veulent pas faire le coming-out, poursuit-il. Et je trouve ça étrange que ce soit encore un problème dans le foot donc on a décidé d’essayer et de montrer aux gens que le dire n’est pas grave et peut être une chose positive. Je pense que c’est fou de voir qu’en 2017 nous vivons dans un monde où des gens ne peuvent pas être eux-mêmes”, estime-t-il à raison.

 

Un coming-out dans Football Manager 2018 (capture BBC)

Un coming-out dans Football Manager 2018 (capture BBC)

 

Quand Anelka répond salement à Mohamed Henni sur Instagram

 

“Normaliser” le coming-out

Ces coming-out ne concerneront toutefois pas les joueurs réels mais les “regens”, les footballeurs fictifs qui apparaissent au fil du temps, pour des questions juridiques. Quant aux conséquences dans le jeu, elles seront évidemment positives et notamment économiques avec une augmentation des revenus grâce à la communauté LGBT. “Tout continuera normalement dans le jeu (…) Ce sera assez rare, mais on voulait que ce soit un truc positif”, ajoute-t-il, précisant toutefois que les joueurs nés dans certains pays où l’homosexualité est interdite ne pourront pas faire leur coming-out. “Être gay est quelque chose de normal, donc c’est bien de le mettre dans le jeu parce qu’en plus c’est quelque chose qu’on verra dans le futur”, se réjouit-il. Comme avec le Brexit, déjà intégré l’année dernière, il espère que cela “normalisera” quelque chose qui est encore vu comme un problème.

 

Si en Angleterre, un arbitre a fait son coming-out il y a quelques mois, les joueurs ont en effet du mal à passer le pas. Anton Hysén, qui évolue à Torslanda IK (D2 suédoise), ou encore Robbie Rogers des Los Angeles Galaxy sont les rares à l’avoir fait en activité. En 2014, c’est l’ex-international allemand Thomas Hitzlsperger qui avait choisi de faire son coming-out, tandis que l’Anglais Justin Fashanu, qui s’est suicidé huit plus tard, est le premier joueur à l’avoir fait en activité en 1990. Selon un sondage de la BBC, 82% des supporters britanniques pourraient accepter l’homosexualité d’un de leurs joueurs mais ils sont 8% à avoir confié qu’ils ne regarderaient plus leur équipe. Espérons que Football Manager fasse évoluer cela dans le bon sens.