Après le succès d’une fiction lancée par un auteur espagnol sur Twitter cet été, le club de Leganés s’est lui aussi prêté au jeu sur le réseau social. 

 

Manual Bartual continue de faire des émules. Quelques mois après sa tweet-story qui avait tenu en haleine de nombreux internautes – y compris Gerard Piqué – en Espagne et dans le monde entier, Leganés lui a emboité le pas. Se calquant sur le modèle de l’écrivain, le club de la banlieue madrilène installe un suspens avec un mystérieux courrier de l’UEFA. Un lien avec le fair-play financier ? Pas vraiment : “S’il vous plaît, arrêtez de nous déstabiliser. La Liga est loin d’être terminée. Nous ne voulons même pas l’ouvrir”, écrit le club avant de demander conseil à ses abonnés sur Twitter : “Retweet : on l’ouvre. Fav : ça reste dans le tiroir”.

 

 

Une heure plus tard, Leganés publie un nouveau tweet : la lettre a soudainement… “disparu”. “On nous a volé l’enveloppe ! Il doit y avoir quelqu’un qui ne veut pas qu’on l’ouvre”, se lamentent les Madrilènes, surprenants 6ème de Liga qui postent ensuite une photo du couloir de ses bureaux : “Il n’y a personne dans le couloir. Ici, il se passe des choses bizarres. Nous on s’en va”.

 

 

 

La suite ? Un dernier tweet un peu décevant avec une vidéo dans laquelle on découvre ce qui se trouvait dans l’enveloppe. Il s’agissait en fait d’un… annuaire avec la liste de tous les clubs européens de première division. “Fin de l’histoire. Si vous êtes déçus, commentaires et remarques à l’UEFA et à notre ami Manuel Bartual, notre muse. IDOLE !”, conclut le 17eme de la Liga 2016/17 avec un clin d’oeil à l’auteur de la tweet-story qui a captivé le réseau social pendant quasiment une semaine. Pour ceux qui veulent la découvrir :

 

 

Une traduction en français a également faite :

 

 

Et même Gerard Piqué a adoré :