À quelques heures d’inaugurer un stade Johan Cruyff, le Barça a d’abord présenté une statue à l’effigie de sa légende hollandaise. 

 

Bonne nouvelle : les statues de joueurs de foot ne sont pas toutes maudites. Après les légendaires ratés autour de CR7 ou encore Salah, le Barça a réussi à prouver le contraire avec un superbe double en bronze de Cruyff, installé près du Camp Nou. Réalisée par la sculptrice néerlandaise Corry Ammerlaan van Niekerk, cette oeuvre de 3,5m de haut (pour 1.500 kg) a été inaugurée lundi en présence de la famille du numéro 14, de nombreux ex-joueurs (Puyol, Rexach, Sergi, Ferrer…) et bien sûr du président Bartomeu.

 

 

 

Il y a trois ans, quand il a quitté tous les Culés et les amoureux du foot, il a laissé un vide, a lâché le patron blaugrana. Nous étions sans l’homme qui a changé notre mentalité. Cette statue (…), c’est une façon de s’engager à respecter sa philosophie”, a poursuivi Bartomeu, (encore) taxé d’opportunisme par la frange cruyffiste des supporters. Car bien au-delà de la politique sportive depuis son arrivée au pouvoir, certains n’ont pas oublié comment il a tout fait pour réduire l’influence de Cruyff aux côtés de l’ex-patron Rosell, l’homme qui a poussé la légende à quitter son poste de président d’honneur en 2010.

 

 

Bientôt le stade

Sauf que depuis, Bartomeu veut se réconcilier avec l’histoire, comme le prouvent également ses bonnes relations avec le fils Jordi Cruyff. “Au nom de notre famille, je me sens fier, je ne peux que vous remercier. Près du stade où il a joué tant d’années, a pris du plaisir et souffert, c’est ici qu’il doit être, en train de donner des indications”, a souligné l’ex-joueur du Barça, venu avec sa mère Danny et sa soeur Susila, également attendus mardi pour l’inauguration du stade Johan Cruyff, notamment destiné à la Masia. Les présidents passent, mais l’ombre du génie reste.