Pour ses débuts à Paris, Hatem Ben Arfa s’est déjà emmêlé les pinceaux et son bizutage a mal tourné. Un mauvais présage ?

 

En temps normal, c’est le bizuté qui prend cher. Mais ce génie d’Hatem Ben Arfa ne fait rien comme tout le monde. Déjà très à l’aise dans le vestiaire parisien, il a dérogé à la règle et inversé les rôles.

 

Le 4 juillet, le Franco-Tunisien signait au PSG. Après une conférence de presse ponctuée de quelques pépites du joueur (“Si on m’avait donné le choix, j’aurais préféré signer à Paris plutôt qu’aller à l’Euro”), HBA a eu le droit au traditionnel bizutage réservé à chaque nouvelle recrue. Mais traditionnel n’est pas Ben Arfa et le footballeur de 29 ans l’a prouvé une nouvelle fois.

Mohamed Salah a fait la meilleure surprise à des jeunes fans de Liverpool

 

À peine arrivé au club parisien, l’ancien lyonnais a déjà fait quelques dégâts, comme le raconte L’Équipe. En cause ? Une reprise de Billie Jean, le classique de Michael Jackson, pour son bizutage dans l’intimité d’un hôtel de Schladming, en Autriche, où le club de Nasser Al-Khelaïfi a effectué son premier stage d’avant-saison. Monté sur une table, l’ex-Niçois, a fait quelques pas de danse et s’est servi d’une bouteille en verre comme micro pour reprendre le King of Pop.

 

Détail qu’il a malheureusement rapidement oublié puisque l’international français – probablement en transe au 4th verse – a « brisé la bouteille, égratignant quatre coéquipiers au passage », détaille L’Équipe. Gêné, Hatem Ben Arfa s’est toutefois excusé auprès de ses partenaires, expliquant qu’il avait « oublié que l’objet était en verre ». On ignore encore si le show valait bien quelques égratignures.

 

La prochaine fois, faudrait soit penser aux bouteilles en plastique, soit à reprendre du William Sheller.