L’ambianceur du PSG a encore frappé. À quelques heures du match contre Montpellier, Serge Aurier s’est amusé à révéler des petits surnoms à ses partenaires. Et Marquinhos, le «soldat Abdel», n’est pas le seul à prendre cher.

 

Serge Aurier et les réseaux sociaux, c’est en fait plus souvent réussi que scandaleux. Nouvel exemple sur Snapchat avec ce passage en revue de tous les surnoms qu’il donne à ses coéquipiers du PSG. «Le sang» ? C’est Adrien Rabiot. Très proche du milieu de terrain, Serge Aurier a visiblement zappé le surnom d’origine du joueur, «Poupou», et l’a rebaptisé ainsi en référence au titre d’un des tubes du rappeur Jul. On l’a compris, Rabiot, c’est son bro.

 

Dans sa famille, Serge Aurier intègre aussi le jeune milieu Christopher Nkunku puisqu’il l’a rebaptisé «Mon fils». Son autre pote, c’est Layvin Kurzawa. Inséparable du latéral gauche parisien, lui aussi accro à Snapchat, il lui a donné comme surnom «Le-vingt ». Vous l’avez ? Serge Aurier, humoriste. On était nettement plus séduits par le «soldat Abdel» pour Marquinhos.

Quand Presnel Kimpembe oublie un détail sur un selfie et se fait troller

 

 

Serge Aurier donne des surnoms à ses copains du PSG sur Snapchat

Serge Aurier donne des surnoms à ses copains du PSG sur Snapchat

 

 

«La dek» et «Le produit»

Hervin Ongenda devient «Vignon», Rémy Descamps, c’est «La dek» et Jean-Kévin Augustin «Le produit». Le quoi ? Sur Snapchat, le joueur continue de se promener dans le couloir du centre d’entraînement en passant en revue les photos des joueurs du club. Jesé ou plutôt «Rrrésé» a l’air d’être aussi dans les petits papiers d’Aurier, tout comme Maxwell. Devant la photo de son camarade brésilien, l’ambianceur du club n’a pas de mots. Ah si, deux : «La classe».

 

Alphonse Areola est quant à lui le «Spiderman» des gardiens, et le surnom de Blaise Matuidi est déjà connu de tous. Dès qu’il met le ballon dans les filets, l’international imite le battement d’ailes d’un oiseau en référence à la danse du «charo» de Niska, que l’on peut voir dans son clip Freestyle PSG. Depuis, Blaisou est devenu «Matuidi Charo». Et Thiago Silva ? Le capitaine des Parisiens passant par-là, au moment où Aurier s’apprête à balancer son surnom, il restera secret. On imaginait le soldat Aurier un peu plus téméraire.

 

Thiago Silva sur le Snap de Serge Aurier

Thiago Silva sur le Snap de Serge Aurier