Privé de compétitions sportives à couvrir, L’Équipe réduit ses prix sur le web et la version papier.

 

De la lecture pour survivre au confinement. Particulièrement impacté par la crise du Coronavirus qui a mis le monde du sport à l’arrêt, L’Équipe vient d’annoncer la baisse du tarif de son abonnement numérique. L’accès à tous les articles payants, ainsi qu’au journal en version PDF, passe à 0,99 euro mensuel pendant six mois (sans engagement), puis 9,99 euros. Quant à la version print, dont la pagination est forcément réduite, elle sera disponible à 1 euro en kiosque dès lundi, contre 1,80 euro habituellement.

 

 

Nous continuons et continuerons de proposer des contenus nombreux et de qualité à nos lecteurs, malgré l’annulation de la quasi intégralité des compétitions sportives, assure Jean-Louis Pelé, directeur général du Groupe L’Équipe. Pour qu’un maximum de lecteurs aient accès à nos articles, enquêtes, séries… Nous leur proposons des prix exceptionnels”, explique le dirigeant du journal, désormais réalisé par une rédaction en télétravail.

 

 

Pour ce qui est du contenu, le directeur de la rédaction Jérôme Cazadieu avait déjà assuré que L’Équipe allait s’adapter. “Même sans événement sportif, nous vous proposerons chaque jour un journal qui fera la part belle aux enquêtes et aux grandes histoires racontées sous forme de séries inédites, a-t-il écrit dimanche. Bien évidemment, nous traiterons les conséquences du coronavirus sur l’organisation du sport, les difficultés économiques à venir des clubs et celles des sportifs et des fédérations fragiles. Et nous aborderons la réorganisation des compétitions au sortir de la crise car, oui, il y aura une actualité sportive après le coronavirus. Nous suivrons aussi nos championnes et champions dans leur nouvelle vie d’attente, à l’entraînement, face à leurs doutes et leurs espoirs. À tout cela s’ajoutera le suivi de vos clubs préférés”.