Avant d’arriver en MLS l’an prochain, l’Inter Miami de Beckham va devoir affronter l’Inter Milan devant les tribunaux. 

 

Si jamais l’idée de monter un club vous vient à l’esprit, évitez clairement le mot Inter. Car cela risque de coûter en frais d’avocat, comme la franchise de Beckham l’a appris avec cette plainte déposée par le club italien pour utilisation de sa marque. Des Nerazzurri un peu trop zélés selon le championnat nord-américain, venu défendre la franchise de l’ex du Milan AC.

 

Le nouveau logo de l'Inter Miami, la franchise MLS de David Beckham

Le logo de l’Inter Miami

 

Jallet, Ribéry, Rami… À quoi ressemblait le mercato en juillet 2009 ?

Le terme ‘Inter’ est le raccourci d’international qui est utilisé couramment pour décrire des équipes de foot, rappelle la MLS, citée par le Miami Herald. En raison de l’usage répandu du mot ‘Inter’, les consommateurs n’associent pas une équipe particulière à ce terme aux Etats-Unis”, estime le championnat qui s’appuie sur d’autres clubs comme l’Internacional Porto Alegre (Brésil), l’Inter Turku (Finlande) ou l’Inter Zapresic (Croatie).

 

 

En septembre, l’Inter avait déjà ironisé sur le nom de la franchise de Beckham, officiellement appelée Club Internacional de Futbol Miami, avant de déposer sa plainte quelques jours plus tard. En attendant le verdict, prévu début mai, il reste un bon point pour Becks : Palerme n’a rien dit pour l’utilisation de son rose et noir.