En 2013, c’était le Harlem Shake, en 2014 le Ice bucket challenge. Pour 2016, la décadence se poursuit avec le #MannequinChallenge. Avant que vous ne jetiez votre smartphone dans un mur pour cause d’overdose, Ben Arfa et Layvin Kurzawa vous proposent leurs versions.

 

 

C’est quoi, le Mannequin Challenge ? Alors, c’est le fait d’être filmé en train de se figer dans une position bizarre, comme un mannequin en vitrine, durant quelques secondes. Avec, en bonus pour les puristes, le titre Rae Sremmurd de Black Seatles en fond sonore. Plus à l’affut des nouvelles tendances que mademoiselle Agnès, le PSG a donc organisé un immense Mannequin Challenge avec les membres de MyParisSaintGermain. Le tout dans la boutique du Parc des Princes, avec près de 400 supporters mais surtout Hatem Ben Arfa et Maxwell.

 

Ribéry, Zlatan, Messi... Le meilleur et le pire des sosies de footballeurs en 2016

 

Jamais le dernier pour un petit post Snapchat ou Instagram, Layvin Kurzawa a quant à lui fait une version homemade/délire-entre-potes. Sur son Mannequin Challenge, le latéral gauche du PSG choisit de rester figé, T-shirt coincé entre les dents pour montrer adbos et tatouages, avant de tenter d’empêcher un pote d’en poignarder un autre. Chelou.

 

Petit délire avec les amis ???? #manequinchallenge ????????????????????????‍♂️????????‍♂️????????‍♂️

Une vidéo publiée par Layvin Kurzawa 20 (@kurzawa_20) le

 

Les Parisiens ne sont toutefois pas les premiers à s’y mettre. Avant eux, les joueurs du Borussia Dortmund ont déjà testé le #MannequinChallenge dans leur salle de muscu. En plus d’avoir oublié le titre des Black Seatles, les Allemands ont choisi Ayo Technology de 50 Cent et Justin Timberlake, titre datant de 2008 et plus que douteux.

 

 

Forcément, après ça, tout le monde s’y met. À la rue en championnat, le FC Lorient a trouvé le temps d’en faire un… aux toilettes, tandis que Montpellier a préféré les vestiaires.

 

 

 

 

Est-ce que l’Atletico Madrid pourrait en faire un ? Juste pour voir si Diego Simeone peut rester figé.