Déjà réputé pour son engagement en faveur de l’environnement, Forest Green Rovers (D4 anglaise) a été reconnu par l’ONU comme le club le plus écolo. 

 

Pas de grandes soirées de Premier League et encore moins de Ligue des champions : si Forest Green Rovers végète pour le moment dans les divisions inférieures anglaises, ses supporters ont quand même eu droit à une distinction qui en vaut beaucoup d’autres. Car le club de League Two (D4) vient d’obtenir le titre du club le plus écolo, l’ONU lui ayant décerné un certificat de neutralité carbone faisant partie de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC).

 

 

Une première mondiale que Forest Green Rovers a bien mérité depuis 2010 et son rachat par Dale Vince, millionaire grâce à sa société Ecotricity, spécialisée dans l’énergie verte. “C’est un véritable honneur d’être le premier club à recevoir cette distinction”, s’est-il réjoui. Bien avant la COP21, l’activiste a totalement transformé le club de la petite ville de Nailsworth (sud-ouest), du maillot – désormais vert – aux équipements (pelouse bio, tondeuse à énergie solaire, voitures électriques…) avant de lancer un projet de stade de bois de 5.000 places. Forcément, les menus des joueurs (et ceux des supporters) sont aussi devenus 100% vegan comme la boutique du club, qui vend désormais des produits alimentaires végétaliens.

 

 

On est un petit club avec beaucoup d’ambitions, a rappelé Dale Vince, qui a aussi obtenu de bons résultats sportifs, avec l’accession en League Two l’année dernière, une première en 129 ans. C’est bien d’être premier, mais je crois que c’est une question de temps pour que des gros clubs comme le Real Madrid ou Manchester United suivent notre exemple”, espère-t-il.