Selon Pochettino, les caméras d’Amazon pourraient perturber le quotidien de Tottenham, bientôt héros d’un docu “All or Nothing” comme Man City

 

Mauricio n’avait pas besoin de ça. En plein début de saison galère, symbolisé par cette 14e place de Premier League, Pochettino vient d’avouer qu’il n’était pas chaud à l’idée d’ouvrir les portes du vestiaire à une équipe de tournage. “Quand le club a accepté la proposition d’Amazon, bien sûr qu’avec le staff nous étions inquiets, a-t-il lâché, cité par The Guardian. C’est dur de gérer la présence d’une caméra dans son bureau et d’être capable de dire : “Ok, je ne suis pas de bonne humeur, donc la caméra ne doit pas être là”. C’est une chose en plus à gérer, nous allons être encore plus occupés”, a ajouté un Poch toujours blagueur, se définissant désormais comme “coach, manager et producteur”.

 

 

Encore récemment défait à Liverpool (2-1), l’Argentin ne craint toutefois pas de montrer les galères de son équipe dans le docu, dont le tournage a débuté pour une diffusion en 2020“Ce sera la réalité, assume-t-il. Comme quand nous avions commencé le livre (Inside Pochettino’s Spurs, en 2017) sur une saison. C’est le même risque. L’important est de ne pas faire quelque chose de fake. Comme le livre, j’espère que la fin sera heureuse. Et sinon, vous verrez un autre point de vue”. Ironie de l’histoire : Liverpool, son bourreau en finale de C1, avait également la possibilité de tourner un docu pour Amazon. Mais la direction avait écouté un Klopp totalement opposé à la présence de caméras.