Plus que ses performances en dent de scie, il y a un truc qui parler de Lucas Moura : sa calvitie. Ou plutôt, son trou à l’arrière du crâne – une pelade – sur laquelle le Brésilien du PSG n’arrête plus de blaguer sur Twitter.

 

Depuis le 4-0 contre le Barça, l’ambiance est au top dans le vestiaire du PSG. Loin des improbables histoires de sandwich ou de fausse blessure de Thiago Silva, les joueurs d’Unai Emery ont la banane et Lucas Moura en est la preuve. Entre deux #ICICESTPARIS et des prières, l’ailier n’hésite pas à prendre le temps de répondre aux questions de ses abonnés sur Twitter et multiplie les blagues sur ses problèmes capillaires. À un internaute qui se demande comment il est possible d’être “beau gosse” et “chauve”, l’attaquant répond par exemple… “C’est naturel”.

 

L'UEFA lance un guide pour bien prononcer les noms des joueurs de la Ligue des champions

 

Forcément, gros succès chez les supporters qui ont partagé plus de 10 000 fois le message. Roi du tout-droit sur le terrain, Lucas Moura poursuit depuis sa lancée sur Twitter avec d’autres improbables et courtes réponses. On peut notamment apprendre que son trou à l’arrière du crâne a “enfin” repoussé et qu’il a une calvitie à seulement 24 ans parce que c’est “le charme”. Quant à la sensation d’être “bg au quotidien” : “Tranquille, c’est normal”, écrit Lucas Moura.

Lucas Moura ironise à propos de sa calvitie sur Twitter - février 2017

Lucas Moura ironise à propos de sa calvitie sur Twitter - février 2017

Lucas Moura ironise à propos de sa calvitie sur Twitter

Internet n’est toutefois pas le seul à charrier Lucas Moura. Il y a quelques semaines, c’est Ronaldinho, en visite au Camp des Loges, qui n’a pas pu s’empêcher de passer sa main sur le crâne de l’ex-joueur de Sao Paulo et de le charrier. Tranquille Lucas, c’est normal.

 


L’émotion des joueurs du PSG durant leur… par planete-mercato

 

E.R.