Après les maillots de plusieurs sélections phares, adidas a présenté le ballon de la Coupe du monde 2018. 

 

adidas est décidément d’humeur vintage. Déjà auteur de plusieurs clins d’oeil au passé sur les maillots de l’Espagne ou de l’Allemagne, la marque se la joue encore rétro pour le ballon de la Coupe du monde 2018. En Russie, les sélections vont en effet jouer avec le Telstar 18, qui reprend le nom – et une partie du design – du premier ballon du Mondial signé adidas en 1970, édition remportée par le Brésil de Pelé et marquée par d’autres grands noms comme Gerd Müller.

 

Avant de pouvoir briller lui aussi, Lionel Messi, ambassadeur adidas, a déjà dit du bien du ballon. “J’ai eu la chance de l’essayer et j’aime tout, son design, ses couleurs…”, explique le numéro 10 de l’Argentine sur le site de la FIFA. Le Telstar a marqué l’histoire puisqu’il est le premier ballon portant les panneaux noir et blanc afin d’être mieux visible sur les téléviseurs qui n’étaient pas encore en couleur. La version 2018 sera-t-elle celle qui permettra à Leo Messi de remporter enfin un Mondial ?

Deux supporters de Liverpool se sont rendus à Gand au lieu de Genk (mais ils ont gagné un truc)

 

Leo Messi avec le Telstar 18

Leo Messi avec le Telstar 18

 

Cette “audacieuse réinvention”, comme le décrit la FIFA, s’appuie en tout cas “sur une nouvelle ossature, une technologie de pointe et des éléments durables, à l’image de son packaging recyclé. Il dispose également d’une puce CCP, qui permet aux consommateurs d’interagir avec le ballon à l’aide d’un smartphone. Cette expérience personnalisée et localisée livre des informations spécifiques sur chaque ballon et donne accès à une série de défis que les utilisateurs pourront relever en marge de la Coupe du Monde”, peut-on lire sur le communiqué.

 

 

Le Telstar du Mondial 1970

Le Telstar du Mondial 1970

 

Le Telstar 18 d'adidas

Le Telstar 18 d’adidas