Arrêté après avoir agressé un homme à la batte de baseball, Antoine Conte a été mis en examen mais laissé en liberté. 

 

Antoine Conte ne dort pas en prison. Hier, vendredi 9 décembre, après son audition devant le Juge des libertés au Palais de Justice de Remis, le défenseur formé au PSG est ressorti libre et placé sous contrôle judiciaire. Le Juge d’instruction avait pourtant souhaité l’incarcération du joueur pour risque d’éventuelles violences conjugales.

 

La veille, vers 15h30, Antoine Conte avait eu une grosse altercation avec sa compagne, devant leur domicile de Reims. Pas de coups mais une “contrainte physique” selon la jeune femme citée par Le Parisien. C’est là qu’un lycéen de 19 ans, Liam, tentent de s’approcher. Furieux, Antoine Conte force sa compagne à regagner le domicile et se saisit d’une batte de baseball ainsi que d’une bombe lacrymogène pour frapper le jeune homme aux jambes et à la tête.

Roberto Firmino condamné pour conduite en état d'ivresse

 

 

Dégoûté de lui-même”

Pendant que les camarades de classe du lycéen, qui souffre de fractures et d’hématomes crâniens, appellent les secours, Antoine Conte (22 ans) ne s’en serait pas soucié. Toujours d’après Le Parisien, le joueur de Reims aurait pris le volant pour se rendre… à la banque. “On est dans une logique d’agression purement gratuite”, a déclaré Matthieu Bourrette, procureur de Reims, devant la presse. Opéré en urgence et dans un “état sérieux”, la victime irait toutefois mieux selon le parquet.

 

Mis en examen pour “violences volontaires avec arme” et “port d’arme prohibée”, Antoine Conte a reconnu les faits en garde à vue, parlant d’un “coup de sang”. L’ancien du PSG, qui encourt cinq ans de prison, s’est dit “dégoûté de lui-même” et a exprimé de “vifs regrets” selon son avocat. Le président de Reims a quant à lui évoqué “des sanctions exemplaires si les faits sont avérés”, dans un communiqué de presse.

 

V.L.