Poursuivi pour une fraude fiscale d’un montant de 14,7 millions d’euros, Cristiano Ronaldo voit sa belle fin de saison passer au second plan. Mais au fait, que risque vraiment l’attaquant du Real Madrid ? 

 

Imagine-t-on vraiment Cristiano Ronaldo derrière les barreaux ? Si cela paraît totalement improbable – malgré les espoirs des fans du Barça -, CR7 peut pourtant craindre d’aller faire un tour en prison. Du moins, dans les faits, puisque l’attaquant du Real Madrid risquerait “2 à 6 ans de prison” selon Carlos Cruzado, président du syndicat Gestha de techniciens du ministère des Finances. “Si ce sont des délits aggravés, la peine peut même aller jusqu’à 7 ans », a-t-il ajouté sur la radio Cadena SER. Soupçonné d’avoir dissimulé 14,7 millions d’euros entre 2011 et 2014 grâce à une société écran qui laisse penser que la fraude serait « volontaire », CR7 est en effet poursuivi pour quatre délits dont trois aggravés.

 

Carlos Cruzado fait notamment le parallèle avec l’affaire Lionel Messi. Le numéro 10 du Barça avait été condamné à 21 mois pour une fraude à hauteur de 4,16 millions d’euros mais n’avait pas fait de prison ferme puisque celle-ci ne s’effectue que pour les peines supérieures à 2 ans en Espagne. “La fraude est ici supérieure à cette de Lionel Messi, a-t-il rappelé. Le scénario pourrait donc être plus compliqué pour Cristiano ».

Comment le Betis a utilisé les stats pour recruter Lo Celso

 

 

 

Il n’y a aucun risque de voir Cristiano en prison”

Du côté des avocats de Cristiano Ronaldo, c’est forcément un autre son de cloche. Car pour José Maria Alonso et Luis Briones, avocats du cabinet Baker and McKenzie, leur client n’a rien à se reprocher. Il aurait même… payé plus qu’il ne devait au Trésor public. “Il est absolument innocent, ont-ils déclaré sur Onda Cero, une autre radio espagnole, avant de balayer l’hypothèse d’un passage derrière les barreaux. Il n’y a absolument aucun risque de voir Cristiano en prison ».

 

CR7, qui risque également 28 millions d’euros d’amende, a aussi été défendu par le Real Madrid. Et à la Maison Blanche, on souhaite à tout prix éviter un procès qui écornerait l’image de sa star mais également de l’institution. “Il vaut mieux trouver un accord, payer une amende et éviter la photo d’un procès, explique un dirigeant du club qui souhaite rester anonyme à AS. C’est à lui de décider maintenant, soit trouver un accord soit risquer un procès mais dans tous les cas, le club le soutiendra ». Et au pire, la presse madrilène saura nous faire oublier qu’il joue au Real.