Moins de deux ans après son lancement, sous l’impulsion de Juan Mata, le projet caritatif Common Goal compte 100 joueurs au total.

 

C’est l’autre équipe (et la meilleure) de Juan Mata. En galère avec United cette saison, l’Espagnol connaît bien plus de réussite avec Common Goal, son initiative qui encourage les joueurs à donner 1% de leur salaire pour les plus démunis. Avec les arrivées des Australiennes Alex Chidiac (Atlético Madrid) et Aivi Luik (Westfield Matildas), elle compte même désormais 100 personnalités du foot. “Je suis particulièrement heureux qu’Aivi et Alex soient les 99e et 100e à rejoindre cette équipe incroyable, se réjouit le milieu de 31 ans. Nous avons en plus atteint la parité hommes-femmes parmi les membres. Accueillir nos premières joueuses australiennes est un vrai plaisir et cela montre la portée globale de ce sport”.

 

 

Depuis août 2017, 1,2 million d’euros ont été récoltés grâce à de grands noms comme Chiellini, Gnabry, Hummels, Kasper Schmeichel, Cantona ou Alex Morgan, et même Aleksander Ceferin, le patron de l’UEFA qui fait aussi partie du mouvement. “Quand je suis devenu le premier joueur à m’engager avec Common Goal il y a 20 mois, j’espérais que cela se puisse se répandre parmi les communauté des joueurs”, se souvient l’ex-milieu de Chelsea. Mission accomplie, même s’il reste évidemment plein de joueurs (ceux de Man United ?) à recruter pour aider les plus démunis dans le monde entier.