Pour célébrer Harry Kane et son Mondial réussi, l’artiste graveur Graham Short lui a dédié plusieurs billets qu’il a ensuite mis en circulation. 

 

Payer une pinte avec un billet Harry Kane ? Outre-Manche, c’est désormais possible grâce à l’esprit un peu barré de Graham Short, un artiste de 72 ans qui a voulu rendre hommage à sa façon au buteur des Three Lions. “Je regardais la Coupe du monde et comme la plupart des gens, j’ai vu qu’Harry Kane allait gagner le Soulier d’or, ce qui était génial, explique-t-il au Daily Star. Et quand il a gagné le prix, j’ai commencé à me dire que ce serait bien de mettre son portrait sur des billets de 5 livres (5,6 euros, ndlr) donc je me suis mis au boulot”. 

 

 

Mais Graham Short ne s’est pas contenté de graver le visage d’Harry Kane – au faux air de la statue ratée de CR7 – et la mention “World Cup Golden Boot Winner 2018”, aux côtés du portrait d’Elizabeth II. Il a surtout mis en circulation quatre d’entre eux dans différents endroits du Royaume-Uni. “J’ai dépensé le premier à Meriden, pile le centre de l’Angleterre, pour qu’il puisse voyager dans n’importe quelle direction, a-t-il raconté. Ensuite, j’en ai dépensé un autre à Edimbourg, près du café où JK Rowling a commencé à écrire Harry Potter. J’aime bien le côté magique qu’il y a dans tout ça. Je veux juste que cela amuse autant les gens que moi”, ajoute-t-il, plutôt content de lancer ce grand jeu.

 

 

Graham Short

 

Si Harry Kane a forcément eu le privilège d’en recevoir un, tout comme la Fédération anglaise, un troisième a été donné à un commerçant du pays de Galles et un quatrième sera prochainement dépensé en Irlande du Nord. “Pour le pays de Galles, j’ai été à Merthyr Tydfil, ancienne ville minière où mon père est né. Ce n’est pas un endroit très aisé donc j’espère que ce billet pourra changer la vie de quelqu’un”, précise-t-il.

 

 

Mon art se vend pour beaucoup d’argent”

Car ces billets valent bien plus que le montant affiché. La preuve : en 2017, l’artiste avait lancé ce concept avec des billets de 5 livres à l’effigie de Jane Austen, femme de lettres britannique, et l’un d’eux s’était vendu 50.000 livres (56.000 euros), finalement reversés à une association. “Mon art se vend pour beaucoup d’argent et c’est souvent inaccessible pour les gens. Donc s’ils en trouvent un et qu’ils le vendent pour se faire de l’argent, cela me rendra très heureux”, promet celui qui assure que ces billets Harry Kane sont aussi estimés à 50.000 livres chacun. Si vous tombez dessus, évitez donc d’acheter une pinte avec.

 

Le billet Harry Kane signé Graham Short