Six ans après leur unique match à Anfield, les joueuses de Liverpool vont y revenir pour un derby historique contre Everton en championnat. 

 

Encore une avancée pour le foot féminin anglais. Alors que la sélection vient de vendre 90.000 places pour un match amical contre l’Allemagne, c’est Liverpool qui ouvre les portes d’Anfield à ses joueuses pour la première fois en championnat. Après avoir découvert la mythique enceinte en 2013, lors d’une demi-finale de Cup perdue contre Arsenal, les Reds accueilleront cette fois Everton en Women’s Super League le 17 novembre. “C’est une superbe occasion de présenter l’équipe aux supporters, nous avons hâte”, s’est réjouie la coach Vicky Jepson.

 

 

De son côté, le PDG du club Peter Moore a parlé d’un “moment historique” : “Nous sommes incroyablement fier qu’elles puissent jouer à Anfield, surtout que c’est un derby”. Pour que le stade de 54.000 places soit un maximum rempli le 17 novembre, en pleine trêve internationale, les Reds ont prévu des tickets à 5 livres ou gratuits pour les abonnés et les moins de 16 ans. De quoi attirer du monde comme à l’Etihad Stadium en septembre, où 31.213 personnes sont venues voir le premier derby féminin de Manchester dans l’enceinte. Cette saison, Bristol City, Chelsea ou encore West Ham ont également accueilli des matchs de WSL dans le stade de l’équipe masculine.

 

 

Habituées à évoluer au Prenton Park des Tranmere Rovers (D3), d’une capacité de 16.500 places, les joueuses de Liverpool (11e de WSL) n’ont plus gagné contre Everton (5e) depuis septembre 2017 en championnat. La magie d’Anfield pourra les aider à changer ça.