Yaya Touré est-il encore sous les effets de l’alcool ? Arrêté pour conduite en état d’ivresse, le milieu ivoirien assure désormais qu’il pensait boire du Coca-Cola Light alors que le soda était en fait mélangé à du… brandy. 

 

Lundi, le tribunal de Barkingside (Londres) a visiblement vécu un grand moment. Arrêté pour conduite en état d’ivresse fin novembre, Yaya Touré a admis les faits mais assuré qu’il n’avait pas bu… intentionnellement. Le milieu de Manchester City jure qu’il a été trompé par la présence de brandy dans un pichet de Coca-Cola Light. L’Ivoirien n’aurait donc pas senti le goût de l’alcool.

 

Résultat, Yaya Touré (33 ans) a eu une mauvaise surprise au moment d’être contrôlé par la police au volant de son véhicule. L’ex-joueur du Barça avait en effet plus du double d’alcool dans le sang que la limite autorisée. Il a donc été privé de permis de conduire pour un an et demi et devra payer une amende de 54.000 livres soit plus de 64.000 euros.

Karim Benzema de nouveau face à la justice... à cause d'un iguane

 

Après l’audience, Yaya Touré s’était excusé dans un communiqué. Le milieu ivoirien avait expliqué qu’il n’avait pas bu intentionnellement car il ne consomme jamais d’alcool en raison de ses convictions religieuses, comme le prouve son refus de boire la coupe de champagne offerte au joueur désigné homme du match en Premier League.

 

 

 

Écarté puis réintégré

Deux jours après avoir disputé un match contre Burnley (victoire 2-1), Yaya Touré avait été arrêté pour conduite en état d’ivresse, comme l’avait annoncé la police. 15 jours plus tôt, l’Ivoirien retrouvait pourtant une place de titulaire à Manchester City et inscrivait un doublé face à Crystal Palace (victoire 2-1). L’ancien du Barça venait de s’excuser publiquement, à la demande son coach Pep Guardiola, suite aux déclarations de son agent. Dimitri Seluk avait estimé que son joueur avait été « humilié » par le Catalan, qui avait écarté Yaya Touré des joueurs sélectionnés pour jouer la Ligue des champions.