Arrêté pour conduite en état d’ivresse il y a deux semaines, Yaya Touré s’est défendu d’une manière assez étonnante dans un communiqué publié sur Facebook et sur son site internet. 

 

Dans quelle galère s’est encore mis Yaya Touré ? Indésirable cet été aux yeux de Pep Guardiola, le milieu de Manchester City venait de retrouver grâce à son coach avant d’être arrêté pour conduite en état d’ivresse. Un incident étrange puisque le joueur ivoirien a toujours dit ne pas consommer d’alcool, comme en témoigne son refus de boire la coupe de champagne promise au vainqueur de l’homme de match en Angleterre. “Ces deux dernières semaines, il y a eu pas mal d’incompréhension autour de mon arrestation pour conduite en état d’ivresse car tout le monde sait que je suis musulman et que je ne bois pas”, rappelle-t-il aujourd’hui, mardi 13 décembre, date à laquelle il devait être convoqué devant un juge à Londres, selon The Sun.

 

Yaya Touré a-t-il donc fait un écart ? Visiblement, mais pas de manière… volontaire, comme il l’aurait expliqué au juge la veille. “Tout ça a été réglé devant la Cour lundi. Comme j’ai été contrôlé au dessus de la limite ce soir-là, j’ai décidé de ne pas contester les faits, explique-t-il. Toujours est-il que selon moi, c’était important d’avoir dit au tribunal que je n’avais pas intentionnellement consommé de l’alcool”, poursuit le joueur qui n’explique pas comment peut-on être ivre à son insu. L’ex-milieu de l’AS Monaco ajoute toutefois qu’il “accepte la sanction“, sans préciser sa nature, avant de “remercier ses proches, le staff de Manchester City et les supporters”.

"Pas intéressé", Lionel Messi se fait dézinguer après sa visite des pyramides d'Égypte

 

Écarté puis réintégré par Guardiola

Deux jours après avoir joué les 90 minutes du match contre Burnley (victoire 2-1) Yaya Touré avait été arrêté pour conduite en état d’ivresse, comme l’avait annoncé la police. Deux semaines plus tôt, l’Ivoirien retrouvait pourtant une place de titulaire à Manchester City et inscrivait un doublé face à Crystal Palace (victoire 2-1). L’ancien du Barça venait de s’excuser publiquement, à la demande son coach Pep Guardiola, suite aux déclarations de son agent. Dimitri Seluk avait estimé que son joueur avait été « humilié » par le Catalan, qui avait écarté Yaya Touré des joueurs sélectionnés pour jouer la Ligue des champions.