Collectionneur mais surtout receleur, un homme de 31 ans a été arrêté pour trafic de vignettes Panini. 

 

Pas sûr que le tribunal correctionnel de Besançon ait déjà vu ça. En septembre, un homme de 31 ans sera à la barre pour un trafic improbable : des vignettes Panini. Interpellé grâce à des images de vidéo-surveillance, celui qui se dit étudiant a reconnu avoir dérobé “des milliers d’images Panini en utilisant une poche dissimulée dans son sac de courses lorsqu’il se rendait dans trois supermarchés”, selon le commissaire Charly Kmyta, chef de la sûreté départementale du Doubs.

 

 

Le but ? Revendre “les images les plus rares” sur des sites de petites annonces, ce qui lui permettait de gagner en moyenne 1.000 euros par mois depuis un an. “Lorsque les policiers se sont présentés à son domicile, l’individu (en) a jeté une partie par la fenêtre”, a poursuivi le commissaire. Pas de bol, les agents ont quand même mis la main sur 7.500 vignettes, 1.500 euros en liquide et même un chariot rempli de bouteilles de shampoing, puisqu’il misait aussi apparemment sur un autre business. Entre tout ça, l’étudiant – peut-être inspiré par ces braqueurs argentins – a quand même réussi le principal : remplir un album Panini du Mondial pour sa collection personnelle, que l’on a aussi retrouvé chez lui.