L’arrivée de Cristiano Ronaldo à la Juve, pour plus de 110 millions d’euros, a provoqué une grève dans une usine de Fiat en Italie. 

 

Inacceptable”. Voilà comment est décrit le transfert de Cristiano Ronaldo à la Juventus dans cette usine Fiat de Melfi (sud de l’Italie). Car les employés ne digèrent pas que le club, dont le propriétaire Agnelli est aussi celui du constructeur automobile, s’apprête à verser 30 millions d’euros par an à CR7 tout en leur demandant de faire des “sacrifices économiques depuis des années”. C’est ainsi qu’ils justifient leur grève après ce que les médias transalpins appellent “le transfert du siècle”, officialisé hier soir pour plus de 110 millions d’euros.

 

 

C’est inacceptable de voir que la société Fiat dépense des centaines de millions pour un joueur de football, dénoncent-ils. Pendant que les ouvriers se serrent toujours plus la ceinture, notre propriétaire dépense beaucoup d’argent pour une seule ressource humaine (…) Est-ce normal tout ça ? Est-ce normal qu’une seule personne gagne des millions pendant que des familles n’arrivent pas à boucler leurs fins de mois ? Les ouvriers Fiat ont fait la fortune du propriétaire depuis trois générations en échange d’une vie de misère”, conclut le syndicat, indiquant que la grève aura lieu du dimanche 15 juillet au mardi 17 juillet.