À Buenos Aires, une imprimerie en charge de la production des vignettes Panini du Mondial 2018 a été braquée par des hommes armés selon plusieurs médias locaux.

 

Echanger ses vignettes en double avec des amis ? Pour compléter leur album Panini – ou plutôt pour se faire de l’argent sur le marché noir – des malfrats argentins ont choisi une autre solution : braquer une imprimerie. C’est la malheureuse histoire que racontent plusieurs médias argentins dont La Nacion, qui nous apprend que l’entreprise Editora de Figuritas, située à Munro (Buenos Aires), a été braquée par un groupe de personnes armées il y a quelques jours.

 

 

En à peine quelques minutes, les braqueurs ont introduit leur Ford 400 dans l’entrepôt et forcé un employé à y mettre une palette contenant 6.380 paquets de Panini soit presque 32.000 vignettes. Destinés à être envoyés aux différents distributeurs, ces paquets de 5 stickers sont vendus 15 pesos (0,50 euros) en Argentine. Soit un butin estimé à 3.190 euros pour ces malfrats de Buenos Aires, où le salaire moyen est entre 700 et 750 euros par mois. A priori, l’objectif du braquage n’était donc pas de terminer un album ou avoir enfin la vignette de Messi.