Selon la direction de Fiat, la grève des ouvriers pour protester contre le transfert de Cristiano Ronaldo à la Juventus a fait un bide. 

 

5 grévistes à l’appel. Alors que le syndicat USB avait initié un mouvement de grève pour protester contre le gros transfert de Cristiano Ronaldo à la Juventus, pour plus de 100 millions d’euros, la direction de Fiat a annoncé que l’action s’était concrétisée par un échec. “Aujourd’hui à Melfi, comme cela s’était déjà passé vendredi à Pomigliano (sud), les initiatives de protestation promues les jours passés sur le thème footballistique ont été un flop retentissant”, a assuré un porte-parole de Fiat Chrysler. 

 

 

Dans les chiffres, cela aurait donné un “pourcentage d’adhésion de 0,3 %”. “Seulement cinq employés ont fait grève sur quelque 1.700 présents au premier service”, ajoute Fiat, dont le propriétaire Agnelli est aussi celui de la Juve qui a présenté Cristiano Ronaldo à la presse en fin de journée. Il faut dire que l’USB était le seul syndicat à souhaiter cette mobilisation à Melfi tandis que Si Cobas, principal syndicat italien du secteur, avait déclaré ne “pas être intéressé”, estimant avoir “plus important” à faire.

 

 

Les travailleurs de Melfi et de Pomigliano ont parfaitement compris qu’il s’agissait de protestations instrumentalisées promues par des organisations n’ayant aucune représentativité réelle et de personnes ayant pour seul objectif de se faire de la publicité à des fins personnelles, a jugé Fiat Chrysler. L’écho qu’a eu cette agitation a été complètement disproportionné par rapport à la réalité des faits qui caractérise le rapport entre les travailleurs et l’entreprise sur ces deux sites”.

 

 

C’est inacceptable”

Quelques jours plus tôt, le syndicat avait critiqué le transfert et le salaire – 30 millions d’euros par an – de CR7 à la Juve, jugeant inconcevable que l’entreprise réclame en parallèle des “sacrifices économiques depuis des années” aux employés. “C’est inacceptable de voir que la société Fiat dépense des centaines de millions pour un joueur de football, dénonçait USB dans un communiqué. Pendant que les ouvriers se serrent toujours plus la ceinture, notre propriétaire dépense beaucoup d’argent pour une seule ressource humaine (…) Est-ce normal tout ça ? Est-ce normal qu’une seule personne gagne des millions pendant que des familles n’arrivent pas à boucler leurs fins de mois ? Les ouvriers Fiat ont fait la fortune du propriétaire depuis trois générations en échange d’une vie de misère”, protestait-il, lançant alors un appel à la grève du dimanche 15 juillet au mardi 17 juillet.

 

 

Ce qui n’a finalement pas eu l’effet escompté, pendant que la Juve vendait de son côté… 520.000 maillots de CR7 en une journée.