Devenue première dauphine de Miss France 2017 en décembre, Aurore Kichenin n’a pas fait craquer que 26% des votants. Les supporters montpelliérains s’en rappellent bien : Miss Languedoc-Roussillon avait quelque peu perturbé Ryad Boudebouz au coup d’envoi d’un match contre l’OGC Nice. Son rapport au MHSC, sa rencontre avec Loulou Nicollin… On a donc voulu en savoir plus sur la reine de beauté préférée de Montpellier.  

 

Le 17 décembre, à 1% près, tu devenais Miss France 2017 dans ta ville de Montpellier. C’est une pression supplémentaire de jouer à domicile ?

Je pensais que ça pouvait être une pression mais finalement pas du tout. Au contraire même. Ça m’a portée, dès que j’entendais crier les gens dans la salle, ça m’encourageait. Pas de pression, que du positif.

 

Antoine Griezmann parle religion : "Je baigne dedans depuis tout petit"
Aurore Kichenin lors de l'élection Miss France 2017, le 17 décembre 2016, à Montpellier

Aurore Kichenin lors de l’élection Miss France 2017, le 17 décembre 2016, à Montpellier – Capture d’écran

 

Cette place de première dauphine, tu t’y attendais ou ça t’a fait l’effet du dernier PSG-Barça ?
(Rires) On se projette, on s’imagine, on se prépare même au fait de devenir Miss France, bien sûr, mais on n’y croit pas forcément. Pour ma part, je ne pensais pas aller loin surtout quand j’ai découvert toutes les candidates. Je me suis dit ‘wow’, elles sont magnifiques, surtout qu’il y avait des filles super à l’aise, très matures.

 

Depuis l’élection, on te voit plus en tribunes pour un match de foot, de rugby et même de hand, qu’à une énième foire aux fromages. Le sport a toujours eu une place importante dans ta vie ?
J’ai pratiqué pas mal de sports quand j’étais petite. Mais le rugby, le foot, le hand, le volley, ce sont des sports auxquels je ne me suis jamais intéressée. En devenant Miss Languedoc-Roussillon, j’ai eu l’opportunité de participer à ces rencontres sportives et j’y ai toutefois pris goût. Surtout le volley, je suis même devenue marraine du Montpellier Volley UC.

 

My favorite team ! ❤ #montpelliervolleyuc #volleyball #marraine

Une publication partagée par Aurore Kichenin (@aurorekicheninoff) le

 

 

« J’adore Loulou Nicollin »

Du volley ? Loulou Nicollin doit être déçu. D’ailleurs, tu as eu l’honneur de rencontrer la légende et même taper la pose à côté de lui. Comment ça s’est passé avec Loulou ? 
Il est très sympa ! À la première rencontre, j’étais un peu déstabilisée. Il a une manière de parler bien à lui, c’est un personnage. Et puis, il est célèbre à Montpellier alors la première fois, j’étais gênée et timide, très impressionnée, mais c’est quelqu’un que j’adore. Probablement parce qu’il me fait penser à quelqu’un que je connaissais quand j’étais petite.

 

 

En venant avec les autres prétendantes au titre de Miss France, le 3 décembre, tu leur avais visiblement porté chance puisque le MHSC battait le PSG (3-0). Il doit regretter que tu ne viennes plus. 
C’est vrai que je n’ai pas assisté à un match de foot depuis et pourtant c’était une super expérience. J’étais ravie du score et on était avec toutes les copines, il y avait vraiment une bonne ambiance, on avait sorti nos drapeaux pour les encourager.

 

Il y en a un autre à qui tu dois peut-être manquer, c’est Ryad Boudebouz. Quand tu as donné le coup d’envoi du match Montpellier-OGC Nice, le 18 septembre, il a avait un peu bugué en te voyant. Ça t’a amusée ?
(Rires) Je l’ai découvert dès que c’est apparu sur Twitter et je dois avouer que ça m’a fait beaucoup rire. Mais après, c’est un gif, et avec le montage et le commentaire qui suit, c’est plus cela qui a fait un petit buzz et amusé les internautes. Le montage montrait Ryad un peu perturbé mais je ne sais pas si c’est vrai.

 

T’es du genre modeste alors.
(Rires) C’est peut être ça…

 

 

En tout cas tu lui as porté chance, il avait marqué le seul but de la rencontre face aux Aiglons. D’ailleurs, tu l’as même félicité après le match, toujours via Twitter. T’as eu l’occase de le revoir après ? 
J’ai eu l’occasion de rencontrer toute l’équipe pendant la foire expo de Montpellier. Il y a eu une soirée où il y avait tous les clubs de sport de Montpellier et naturellement l’équipe de foot. Du coup j’ai salué tous les joueurs. Mais pour Ryad, non, j’ai juste envoyé le tweet.

 

 

France-Slovénie (handball), Montpellier-Tours (Volley), Montpellier-Toulon (rugby)… À chaque fois que tu assistes à un match, ça porte chance à l’équipe que tu soutiens. T’étais pas en tribune du Parc des Princes, le 14 février ? 
(Rires) Non, je n’y étais pas. Mais j’étais derrière ma télé. Je m’intéresse un peu plus au foot et même si je connais pas tout, je regarde les matchs importants.

 

 

Développement durable et cylindres de Fort Boyard

On pourrait te voir devenir un jour journaliste sportive comme Malika Ménard et Laury Thilleman avant toi ?
Le sport, peut-être, ça dépendra des opportunités que j’aurais. Ça me plairait de devenir journaliste ou de faire une émission. Mais pour l’instant, si je devais choisir de quoi parler pour une chronique télé, ce serait plus de développement durable que de sport. Enfin pourquoi pas.

 

Développement durable ? Ah oui, donc quand tu dis chroniqueuse, ce sera pas à Touche pas à mon poste non plus.
TPMP, je n’ai jamais été invitée sur le plateau mais je regarde de temps en temps, alors pourquoi pas, je reste ouverte aux différentes opportunités.

 

On pourrait te voir dans d’autres émissions ? Des Miss sont passées par Secret Story, Danse avec les stars, Top Chef…
Si je dois choisir une émission, j’éviterais les Secret Story, Les Marseillais, Les Ch’tis, les trucs comme ça.

 

Comme d’autres Miss, tu risques de devoir passer par les cylindres dans Fort Boyard. Tu t’y es préparée ? 
Fort Boyard ? Je ne serai pas contre.

 

 

« Ryad Boudebouz n’est pas trop mon genre »

Iris Mittenaere, Miss France 2016, vient d’être élue Miss Univers. Toi, t’es la prochaine Miss Monde ?
Pour Miss Monde, ça dépendra de ce que le comité Miss France décidera, ça peut être moi mais aussi une autre dauphine ou encore Alicia (Aylies). S’ils m’envoient, je serai bien sûr ravie.

 

Aurore Kichenin, première dauphine d'Alicia Aylies, Miss France 2017

Aurore Kichenin, première dauphine d’Alicia Aylies, Miss France 2017 – Capture d’écran

 

On dit que la chirurgie esthétique est interdite dans les concours en France mais tolérée partout ailleurs dans le monde. Comment te positionnes-tu sur la question du bistouri ? 
Chacun fait comme il veut. Moi je n’y toucherai jamais je pense, même si la beauté est éphémère et que peut-être que dans quelques années j’en aurais besoin (rires). Mais tout le monde fait ce dont il a envie, je ne suis pas contre.

 

Comme tu as pas mal de notions côté beauté, qui sont pour toi les vrais beaux mecs du foot ? Tu as le droit de dire Antoine Griezmann mais aussi Ryad Boudebouz.
(Rires) Non, pas Ryad Boudebouz, ce n’est pas trop mon genre. J’avoue ne pas être très physionomiste et ne pas trop me rappeler des noms de tous les joueurs, mais de tête je dirais Hugo Lloris, Kevin Gameiro et Olivier Giroud.

 

Aurore Kichenin qui tente la célébration d'Antoine Griezmann, lors de l'élection Miss France 2017

Aurore Kichenin qui tente la célébration d’Antoine Griezmann, lors de l’élection Miss France 2017 – Capture d’écran

 

S.St.